…Que la raison ne connait pas

Les perles : la justice

Devant les assises de l’Hérault, Gilbert Pollet répond de vingt-quatre vols à main armée. Récidiviste, il risque la perpétuité. « Monsieur l’avocat général, monsieur le président, je vous aime. J’aime aussi les deux policiers qui m’entourent ! » lâche l’accusé. Après cette surprenante déclaration, les jurés ne lui infligent que dix ans de réclusion. L’amour a ses raisons…

Les couleurs de la justice

Les perles : la justice

Un témoin bougon à la barre de la cour d’assises : « Tous les avocats sont marrons ! » Sûrement un daltonien.

L’interdit de séjour

Les perles : la justice

Le président de la cour d’assises lit le verdict : dix ans de réclusion et dix ans d’interdiction de séjour. Depuis son box, le condamné proteste : « Alors, voilà maintenant que je suis interdit de mes jours ! »

La santé mentale des juges

Les perles : la justice

Un expert psychiatre suggère à la barre de la cour d’assises de soumettre les juges à des examens médicaux, voire psychiatriques, de la même façon que les pilotes de ligne sont soumis à des examens visuels fréquents. « Après tout, dit l’expert, ils décident de la liberté des gens. Ce n’est pas rien !

La fratrie complexe

Les perles : la justice

L’expert psychologue à la barre de la cour d’assises : « Quand on est le troisième d’une fratrie, on a toujours du mal à se situer. » Effectivement, on ne sait pas trop si on est après le deuxième enfant ou avant le quatrième.