couples

Le sexe qui réchauffe

Philippe n’est pas très vaillant du point de vue « devoir conjugal ».

Véronique décide de passer à l’offensive. Un soir, elle se blottit dans ses bras en disant :
– Oh ! Philippe, j’ai froid !
Bon prince, Philippe se lève et remonte le thermostat de plusieurs degrés.

Deuxième tentative, elle se blottit à nouveau contre lui en disant :
– Philippe, j’ai encore froid !
Notre « benêt » se lève à nouveau et prend dans une armoire une belle couverture pure laine vierge et couvre Véronique.

À la troisième tentative, Véronique se veut plus explicite :
– J’ai encore froid et je vais te dire un truc : quand maman avait froid, mon père se couchait sur elle !

Et Philippe de répondre :
– On ne va quand même pas réveiller ton père à cette heure-ci !

Le jaune au milieu

– Et ton mari ? Comment ça va ?
– Il fait une psychanalyse depuis deux ans.
– Ah bon ! Et ça l’a changé ?
– Drôlement ! Maintenant, quand je lui sers un œuf sur le plat et que le jaune n’est pas juste au milieu du blanc, il ne dit plus rien.

La nuit au bar

Madame est à bout, son époux fait la tournée des bars tous les soirs, ne rentre jamais avant une heure du matin, et toujours complètement saoul.

Elle décide de prendre les choses en main et dit à son mari :
– À partir de demain, tu viens directement à la maison en sortant du travail, je te promets que tu ne seras pas déçu.

Le lendemain à 18 heures, il est à la maison : relooking total du salon, super déco, lumière tamisée, petites tables, musique discrète et surtout bouteilles et verres scintillants.

Tout se passe bien mais à minuit passé, il se lève péniblement, mets sa veste et se dirige vers la sortie. Sa femme, surprise, lui demande :
– Mais enfin tu vas où ?
– Excuse-moi, j’ai des principes, moi, Madame ! Je rentre chez moi, je ne dors jamais dans un bar !