Le coq écrasé

Un fermier dit à son voisin :
– Vous avez écrasé mon coq avec votre voiture. Vous allez le remplacer !
-Volontiers ! A quelle heure voulez-vous que je chante chaque matin sous votre fenêtre pour vous réveiller ?

Les vêtements du coq

Le véto en arrivant dans la ferme remarque le coq de la basse-cour qui porte un pantalon rouge, une chemise blanche et des bretelles.

S’adressant au fermier, il demande goguenard :
– Alors, vous avez peur qu’il ait froid ?

Le fermier lui répond :
– Ben, c’est presque ça, au départ en tout cas. En fait, c’est parce qu’on a eu le feu dans le poulailler et toutes les plumes du coq ont cramé. Alors ma femme lui a tricoté des vêtements à sa taille. Maintenant, je vais vous dire : il n’y a rien de plus drôle que de le regarder essayer de maintenir une poule avec une patte pendant qu’il tente de baisser son pantalon de l’autre.

L’activation des organes sexuels

Après avoir soigné une des vaches de la ferme qui était malade, le vétérinaire s’apprêtait à remonter en voiture lorsque le fermier et sa femme l’arrêtent :
– Dites donc, là, y a l’coq d’la basse-cour qu’est pas du tout intéressé par l’affaire… Ça fait bin un mois qu’on l’a acheté au marché de Saint-Marcellin et on l’a toujours pas vu monter sur une poule. Z’auriez pas un truc pour lui ?

Le véto rigole doucement et leur répond :
– Pas de problème ; une fois par jour, vous allez attraper votre coq et vous lui frotterez le croupion à la brosse de chiendent. Ça va lui activer l’organe et avec ça, les poules passeront un sale quart d’heure, faites-moi confiance.

La semaine suivante, le véto est appelé à nouveau dans cette ferme. À peine garé dans la cour, il voit le fermier s’avancer vers lui clopin-clopant, en faisant des grimaces de douleur à chaque pas :
– Alors, est-ce que vos poules sont satisfaites ? demande le véto.
– Ah les poules, elles se cachent tellement elles en ont marre que le coq leur courre après, mais par contre…
– Oui ? interroge le véto.
– … j’voulais vous dire : la prochaine fois qu’vous donnez un conseil de ce genre, attendez que ma femme soit partie !

Le coq du fermier américain

Un fermier américain vient de perdre son valeureux coq. Il se rend alors au marché mais arrive un peu tard, malheureusement. Il commence à regarder les coqs qui restent mais il n’y en a plus qu’un, maigrichon, à demi affalé sur le bord de sa cage. Il s’avance vers le propriétaire et lui demande:
– Combien vous demandez pour le coq ?
– 500$
– 500$ ! Etes-vous malade ?
– Ho là, attention l’ami. Ce coq est l’un des plus grand spécimen de son espèce. Ce qu’il est capable de faire à vos poules, aucun coq n’est capable de le faire.

Se disant qu’il n’a rien à perdre, notre fermier paie et emporte son coq. Rendu chez lui, il le lâche dans sa basse-cour puis va nourrir les animaux de l’étable. Soudain, il entend un vacarme épouvantable : v’la ti’pa que le coq est train de baiser les poules à un rythme infernal ! Après sa baise incroyable, le coq tombe par terre, yeux clos.

Le fermier, en grogne, se dit :
– Bon, je me suis encore fait avoir ! Ce coq ne vaut déjà plus rien !

Le lendemain, au réveil, le fermier entend encore un vacarme épouvantable venir de la ferme. Il regarde à la fenêtre et voit son coq en train de mettre les lapins et les dindons ! Encore une fois, après sa baise incroyable, le coq tombe par terre, yeux clos.

Le fermier, en grogne, se dit:
– Bon, cette fois c’est sûr, je me suis encore fait avoir ! Ce coq ne vaut rien !

Le surlendemain matin, même scénario. Le coq saute tout ce qui bouge dans la ferme : vache, cochon, poulet… puis s’effondre. Les vautours commencent alors à tourner autour de la ferme dans le ciel. Le fermier arrive au pas de course et se met à hurler :
– Mon pauvre coq ! Mon Dieu,…

Puis le coq ouvre un oeil, pointe une aile vers le ciel puis dit tout bas au fermier :
– TSSSS ! Ta gueule ! Tu vas les effrayer !

Le combat de coq Franco-Belge

Une descente de police a eu lieu au début du mois dans l’arrière-cour d’un café d’une petite ville à la frontière Franco-Belge. Cette intervention en flagrant délit a eu lieu un dimanche matin alors que se déroulait un combat de coqs. Outre que ce type de combat est illégal, il est le prétexte à de nombreux paris. Une enquête très sérieuse confiée au parquet de Lille a déterminé que trois groupes distincts étaient impliqués dans ces paris autour du gallodrome : tout d’abord des Retraités des mines, des Belges, et enfin la mafia.

Le commissaire de police qui a mené l’enquête a expliqué au procureur :
« J’ai compris que les retraités de la maison de retraite d’à côté étaient dans le coup quand j’en ai vu un amener un canard dans l’arène. J’ai su que les Belges étaient là aussi quand j’en ai vu qui pariaient sur le canard… Et j’ai compris que la mafia chapeautait le tout quand le canard a été déclaré vainqueur ! »