Vieille canaille…

C’est une secrétaire qui s’approche de son patron :
– Monsieur, je crois qu’un de vos amis vous demande au téléphone…
– Comment ? Vous croyez ? Que vous faudrait-il pour être sûre ?
– Qu’il soit un peu plus explicite. Quand j’ai décroché l’appareil, il m’a juste demandé : « Allô, c’est toi, vieille noix ? »

Question de point de vue

Après avoir eu une conversation assez agitée avec le directeur d’un cirque, deux girafes repartent, très déçues et fort contrariées :
– Je le trouve assez injuste avec nous quand il dit que nous ne sommes pas à la hauteur…

Pas trop de dérangement

Marie-Claire est en communication téléphonique avec sa voisine depuis plus d’une heure. Excédé, son mari lui fait remarquer qu’il eut été préférable et plus économique de traverser le palier pour discuter avec elle.
– Voyons, quelle idée stupide ! Occupée comme elle l’est en ce moment, j’aurais eu trop peur de la déranger !

Le poison des siècles

Une dame et un monsieur, à la réputation bien établie de mauvaises langues se rencontrent chez un ami commun. Trop bien élevés, ils ne peuvent se dire qu’ils ne s’aiment pas. Aussi engagent-ils la conversation suivante :
– Voilà un siècle que je ne vous ai vue, chère amie, étiez-vous malade ?
– En quelque sorte, le médecin craignait un empoisonnement dont il ne parvenait découvrir la cause.
– Un empoisonnement ? Vous vous étiez mordu la langue, sans doute ?