A fond la tondeuse

Ayant délaissé l’eau ferrugineuse pour une boisson plus corsée, un Norvégien ivre a volé une tondeuse pour rentrer chez lui, pédale au plancher. Le chauffard a couvert les 45 km qui le séparaient de son domicile en un peu plus de 6 heures. Inculpé pour le vol du véhicule, il n’a cependant pas été inquiété pour ses excès de vitesse ni pour sa conduite en état d’ivresse.

Que des emmerdes

Un policier arrête une voiture. Il l’inspecte minutieusement et trouve un sac rempli de billets de banque. Il demande au conducteur :
– Que faites-vous avec autant d’argent ?
– Je le garde pour passer mon permis de conduire !

Sa femme dit au gendarme :
– Ne l’écoutez pas, monsieur l’agent, quand il a bu, il raconte n’importe quoi !

A ce moment-là, le passager assis sur la banquette arrière soupire :
– Je vous l’avais bien dit qu’on n’aurait que des emmerdes à rouler dans une voiture volée !

Bourré, mais pas trop

Un homme est arrêté par une policière à la suite d’un accident de la circulation. Il est visiblement en état d’ivresse.

Après l’avoir fait sortir de sa voiture, demandé son permis de conduire, et fait souffler dans l’éthylomètre pour contrôler son taux d’alcool dans le sang, la policière lui dit :
« Monsieur, vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous. »

Alors le gars, se balançant d’avant en arrière, les mains tendues paumes ouvertes, murmure :
« Nichons… »

L’amende modulable

Dans un bar, deux gars discutent :
– J’ai pas de chance, vraiment, une fille s’était plainte que j’avais essayé d’attenter à sa pudeur dans ma voiture. Je suis passé au tribunal ce matin. J’ai été condamné à une amende de 150 euros. Et quand le juge a vu la fille, il m’a condamné à une amende de 200 euros de plus pour conduite en état d’ivresse !