29 juillet 2019 – Les complots de l’été

dessin humoristique de Glon sur le complotisme et l’Abbé Pierre
29 juillet 2019 – Les complots de l’été

L’abbé Pierre serait toujours en vie et travaillerait à Disneyland !
Abbé Pierre : « …Sous le nom de Mick Emmaüs. »
(caricature de l’Abbé Pierre)

C’est l’été, l’homme s’ennuie, les glaces fondent comme neurones sous le soleil, du Crotoy à Palavas-les-Cloques en passant par Pampérigouste-sur-Mycose. C’est le moment de se laisser aller aux joies du complotisme, d’autant que le Benalla de 2019 semble se faire attendre et que le homard est déjà cuit.

Voici donc le temps venu pour une petite série à la glonnerie assumée, relayant le pire du meilleur des pires complots de la judéo-franco-macronno-financio-extraterrestro-pizzaoïolo-parano-alchimisto-islamo-crypto-zoologie.

Bel été à toutes et tous, en vous souhaitant de garder le sourire bronzé et la raie chantante sous la protection 40.

Glon

La calvitie des comploteurs

Questions existentielles :

Quand deux chauves complotent, peut-on dire qu’ils sont de mèche ?

26 mars 2019 – Et où était Cécile Du Plot ???

Nice : Le plot était un con plot !!

dessin d'actualité humoristique sur la manifestante de 73 ans blessée à Nice
26 mars 2019 – Et où était Cécile Du Plot ???

Plot : « My name is Benalla »
(caricature de Geneviève Legay)

L’Idiot de Dostoïevski

Les perles : la justice

L’écrivain russe Dostoïevski est arrêté pour complot politique en décembre 1849 à cause de ses idées subversives à l’encontre du pouvoir tsariste. Il échappe de justesse à la mort, gracié par le tsar. Plus tard, le condamné à mort écrira dans L’Idiot : « Le plus pénible, ce sont les préparatifs. »

13 février 2019 – Bon sang mais c’est bien sûr !

dessin d'actualité humoristique sur les théories du complot
13 février 2019 – Bon sang mais c’est bien sûr !

Fantômas : « Les complotistes sont de plus en plus nombreux. C’est sûrement un complot ! »
(caricature de Fantômas)

Le premier danger avec les complots, c’est d’en voir partout. Le deuxième danger, c’est de n’en voir nulle part.

Zaïtchick