Le vol sportif

Je me suis fait voler un survêtement de sport, mais ma plainte au commissariat a été classée sans sweat…

Qu’est-ce qu’on mange ?

Une dame entre dans un commissariat pour une plainte :
– Ça s’est passé il y a deux jours, j’avais préparé un poulet. Mon mari est descendu acheter une boîte de petits pois et n’est toujours pas revenu. Que dois-je faire ?
– Des frites ! répondent en chœur les policiers.

Sauvé par un planton

Un journaliste ne sait pas quelle histoire raconter à son rédacteur en chef pour justifier qu’il n’a pas glané la moindre information de la journée. Il fait un saut au commissariat de police et demande au planton s’il n’y a pas un petit fait divers qui traîne.
– On a trouvé un squelette en creusant dans une carrière, répond l’homme, et il est tellement vieux que pour savoir de qui il s’agit, on procède à un examen de la mâchoire.

Et le journaliste titre fièrement son article : « La police est sur les dents ».

Le voisin terrifiant

Un type entre dans un commissariat et explique :
– Mon nouveau voisin me fait peur.
– Pourquoi ?
– Il m’appelle sans cesse Henri IV.
– C’est une plaisanterie sans gravité.
– Si, c’est grave : il s’appelle Ravaillac.

L’explosion de la voiture piégée

Une voix affolée appelle le commissariat :
– Allo ? Une voiture piégée vient d’exploser devant le 23 rue de la Mairie, juste au moment où un piéton passait à sa hauteur !
– Ah bon ? Et il est où ce piéton maintenant ?
– Rue de la Mairie, avenue du Général de Gaulle, place du Marché, boulevard de la Concorde, square des Bons-Enfants…