La température monte…

Alors que le boursicoteur agonise, le médecin à son chevet dit en regardant le thermomètre :
– Toujours 40.1…
– A 41, vendez tout, murmure le mourant.

La délicatesse incarnée

Un homme s’apprête à rendre visite à un ami très malade, mais, avant, on le prévient :
– Faites attention : il ne connaît pas la gravité de son cas. Bien sûr il est condamné mais l’ignore. Et c’est mieux ainsi. Alors faites attention.
– Oh ! dit l’homme, n’ayez crainte, je suis la délicatesse personnifiée.

Et il se rend au chevet du malade. Mais celui-ci habite au cinquième étage d’un immeuble sans ascenseur, et quand notre homme arrive en haut, il se trouve sans souffle. Pour comble, devant le lit du mourant, il est pris d’une quinte de toux inextinguible. Alors entre deux expectorations, il lance :
– Bon sang, moi aussi, je crois bien que je vais crever…

L’or de l’au-delà

Un affreux avare est en train de mourir. Il appelle à son chevet un prêtre et commence à se confier à lui.
– Ah, monsieur le curé, j’ai travaillé tellement durement toute ma vie pour obtenir tout ce que j’ai ! Ça me fait mal de laisser tout ça ici ! Si seulement je pouvais emporter tout mon or avec moi !

Et l’homme d’église, sincère, lui répond :
– Pas la peine, là où vous risquez d’aller, il fondrait…