La religion n’est plus ce qu’elle était

À Milan, un amateur d’art est tout heureux de pouvoir admirer la magnifique Cène du célèbre Léonard de Vinci. Pas très sûr de son chemin, il se perd dans les rues de la ville. Comme les passants ne comprennent rien à ce qu’il leur demande, il s’applique à dessiner sur un bout de papier la fameuse scène où Jésus et ses apôtres prennent leur dernier repas. A trois reprises, les indications des passants l’ont conduit au restaurant le plus proche…

Si je t’emmerde tu le dis

Dans une grande ville, un passant demande à un autre :
– Combien de temps me faut-il encore pour arriver à la poste ?
– Continuez votre chemin ! répond l’homme interrogé.
Eh bien ! s’écrie le premier, vous n’êtes pas aimable dans ce pays !

Et il se remet à marcher sur le trottoir. A peine a-t-il fait dix mètres que l’autre l’appelle :
– Eh ! Monsieur ! Excusez- moi, mais il fallait d’abord que je constate à quelle allure vous marchiez. De ce pas là, ça vous fera quinze minutes.

Et sinon le GPS vous y avez pensé ?

Perdu en pleine campagne, un automobiliste demande son chemin à un habitant du coin :
– Oh, c’est bien simple ! Prenez cette petite route qui mène vers les Trois-sapins, puis dirigez-vous vers la Mare-aux-biches. Tout en haut de la côte, vous arriverez devant un château d’eau. Et là, vous n’aurez qu’à vous écrier : Zut ! Je suis allé trop loin ! J’aurais dû prendre le chemin vicinal n°8, trois cents mètres avant.

La réinsertion du receleur

Les perles : la justice

Charles, cinquante-cinq ans, receleur professionnel, reconnaît devant ses juges avoir passé la moitié de sa vie en prison. Dix-sept condamnations au casier judiciaire depuis 1964. Dernière peine : trois mois ferme. Charles est, comme qui dirait, sur le chemin de la réinsertion.

L’envie de travail

Je viens de croiser mon envie de travailler. C’est confirmé, on ne va pas au même endroit…