chaussure

Un coup de bol

Un automobiliste imprudent renverse un monsieur qui ne traversait pas dans les passages réservés à cet effet.
– Vous m’avez abîmé ma chaussure gauche, se plaint le piéton.
– Vous chaussez du combien ?
– Du 42, pourquoi ?
– Alors vous on peut dire que vous avez de la chance ! J’ai justement dans mon coffre une chaussure droite de cette pointure-là qui ne m’a pas servi.
– Vous êtes dans la profession ?
– Pas du tout ! Mais la semaine dernière, j’ai offert une chaussure à un piéton que j’avais renversé, mais lui, comme il arrivait dans l’autre sens, c’est l’autre pied qui a souffert.

Oh la chieuse !

Après deux heures d’essais de chaussures par la même cliente indécise, la vendeuse commence à s’impatienter :
– Dans la boutique d’en face, vous devriez trouver mieux qu’ici, ce qui vous convient.
– Certainement pas ! D’ailleurs ce sont eux qui m’ont dit : « Allez donc en face, ils seront ravis de pouvoir vous satisfaire ».

Publicité

Les chaussures de l’hôtel

Apercevant le valet de chambre dans le couloir, le client de la chambre 42 lui lance :
– C’est incroyable, mes chaussures ont passé toute la nuit dehors dans le couloir et personne ne les a touchées !
– Je vous crois, monsieur, à l’hôtel le personnel est très honnête.