Rien ne sert de courir

Le conducteur d’une grosse voiture est coincé derrière un tracteur. Le doublant enfin, le conducteur s’écrie :
– Il y a 150 chevaux là-dessous, imbécile !

Quelques minutes plus tard, la voiture rate un virage et plonge dans une mare. Le tracteur repassant, l’agriculteur lui lance :
– Alors ? On fait boire les chevaux ?

Le TGV royal…

Élisabeth II rentre au palais quand sa Rolls se trouve prise dans un brouillard londonien de terrible réputation. Le chauffeur conduit très lentement et se trouve à un moment en face d’un véhicule qui l’éblouit de ses phares. Il stoppe, baisse sa vitre et dit :
– Je conduis la reine d’Angleterre, veuillez-vous écarter, je vous prie !
– Pas question ! répond le conducteur en face.
– Je vous dis qu’en tant que véhicule de la couronne du Royaume Uni, j’ai la priorité ! Alors écartez-vous…
– Bon d’accord, dit le type en face. Je conduis une locomotive qui tire quatorze wagons. Veuillez avoir l’obligeance de m’indiquer comment on bouge quand il n’y a pas d’aiguillage avant deux kilomètres !

C’est mon fils…

– Habituellement, dans les autobus, il est interdit de parler au chauffeur. Cette femme devrait le savoir…
– Oui, mais le conducteur est son fils, et d’ailleurs elle ne lui parle pas.
– Pourtant, elle le distrait, car il n’a pas vu le feu rouge !
– Normal, elle lui met des gouttes dans le nez.

Les bagages et les enfants d’abord…

Un Écossais arrive à l’aéroport et interpelle un taxi et lui demande :
– Combien cela va me coûter pour nous emmener à l’hôtel ?

Le chauffeur de taxi répond :
– C’est 15 euros pour votre femme et vous, et pour les enfants et les bagages, c’est gratuit.

L’Écossais réfléchit un instant et dit :
– D’accord, allez-y avec les enfants et les bagages, ma femme et moi prendrons le bus.

L’honnêteté paie toujours

Deux femmes descendent de l’autobus. Tout à coup, l’une d’elles pâlit et dit à son amie :
– Mon Dieu ! J’ai oublié de payer ma place !
– Écoute, répond l’autre, le chauffeur ne s’est aperçu de rien. Tu ne vas quand même pas te tracasser pour cela.
– Non, non, insiste la dame. Tu ne me convaincras pas. Je retourne payer. D’ailleurs, tu connais le proverbe : « L’honnêteté paie toujours ».

Deux minutes plus tard, elle revient vers son amie avec un air triomphant :
– Eh bien ! Qu’est-ce que je te disais, que l’honnêteté paie toujours ! J’ai donné au chauffeur un billet de 10 euros et il m’a rendu la monnaie sur 20 euros.