Le gourdin du camionneur

C’est deux camionneurs qui viennent de terminer leur journée et s’arrêtent pour manger dans un petit hôtel. Au moment où ils demandent une chambre, la patronne leur dit qu’elle n’en a plus qu’une seule avec un lit à deux places. Les camionneurs ne se connaissent pas mais sont complètement crevés et acceptent de dormir dans le même lit.

Sur le coup des 6 heures du matin, l’un des camionneurs est réveillé par les tremblements et des secousses du lit ; il se redresse et dit à l’autre d’un ton courroucé :
– Mais bon sang, qu’est-ce que tu fous ?
– Ben, le matin, c’est plus fort que moi, quand je me réveille avec le gourdin, il faut que je me masturbe !
– J’en ai rien foutre, mais si ça ne te dérange pas, prends au moins ta bite !

Les chaussures de l’hôtel

Apercevant le valet de chambre dans le couloir, le client de la chambre 42 lui lance :
– C’est incroyable, mes chaussures ont passé toute la nuit dehors dans le couloir et personne ne les a touchées !
– Je vous crois, monsieur, à l’hôtel le personnel est très honnête.

C’est à qui le parapluie ?

Un homme s’aperçoit qu’il a oublié quelque chose à l’hôtel où il a passé la nuit. Il fait demi-tour et demande à l’hôtelier l’autorisation de retourner dans la chambre :
– C’est malheureusement impossible, elle vient d’être louée à un couple en voyage de noces.
– Ce n’est pas grave, j’attendrai dans le couloir le moment opportun !

Le type monte à l’étage et se tient près de la porte. Il entend une voix qui dit :
– À qui c’est ces petits yeux- là ?
– C’est à moi !
– À qui c’est cette petite bouche-là ?
– C’est à moi !

N’y tenant plus, le bonhomme ouvre la porte :
– Quand vous en serez au parapluie, c’est à moi !

La chambre avec fuite

Le client se présente le matin à la caisse de l’hôtel où il a passé la nuit :
– Combien pour la chambre ?
– 22 euros, monsieur.
– Je vous signale que toute la nuit, l’eau a dégouliné du plafond !

Alors le caissier :
– Ah ! C’est une chambre avec douche ? Alors c’est 25 euros, monsieur, excusez- moi !

Les premières règles

C’est une petite fille qui a ses règles pour la première fois.

Elle court voir sa mère en pleurant :
– Maman… je saigne !

Sa mère est très occupée et elle lui dit :
– Ce n’est rien, monte dans ta chambre et je viens te voir dans cinq minutes…

La petite fille monte les escaliers en pleurant et croise son petit frère qui lui demande :
– Pourquoi tu pleures ?

Elle lui explique :
– Je saigne et maman m’a dit que ce n’était pas grave !
– Montres-moi où tu saignes…

La petite fille relève sa robe pour montrer à son frère qui lui dit :
– Mais elle est folle maman de t’avoir dit que ce n’était pas grave, c’est super grave ce qui t’arrive… tu t’es arraché les couilles !