22 août 2019 – Le mouchardage à l’heure du net…

Avant : Kommandantur – Dénoncez ici.
Maintenant : Facebook – Mouchardez ici.

dessin humoristique de Zaïtchick sur le mouchardage aujourd’hui
22 août 2019 – Le mouchardage à l’heure du net…

Dénonciateur : « Plus la peine de savoir rédiger une lettre de dénonciation… »
(caricature de mouchards)

20 août 2019 – Face Book que j’aimeuh…

Quand Facebook censure les dessinateurs…

dessin humoristique de Zaïtchick sur la censure par Facebook de dessinateurs de presse
20 août 2019 – Face Book que j’aimeuh…

Facebook : « Vous avez franchi la ligne jaune ! »
Dessinateur : « Laquelle ? Celle qui te coule de l’entrejambe ? »
(caricature de la censure de Facebook)

Face Book qui censure un compte uniquement pour des dessins, et pas particulièrement virulents en plus… Faut vraiment que certains aient le trouillomètre à zéro…

Zaïtchick

5 juin 2019 – Big Blanquer is watching you

dessin humoristique le devoir de réserve imposé par la Loi Blanquer
5 juin 2019 – Big Blanquer is watching you

Blanquer te regarde !
(caricature du devoir de réserve)

Jean-Michel Blanquer veut imposer aux enseignants un devoir de réserve même en dehors de leur service.

Zaïtchick

2 mai 2019 – Coupez !

Loi Blanquer : le retour d’Anastasie.

dessin d'actualité humoristique sur la restriction de la liberté d’expression induite par la Loi Blanquer
2 mai 2019 – Coupez !

Jean-Michel Blanquer : « C’est nous qui décidons ce qui est exprimable et ce qui ne l’est pas. »
(caricature de Jean-Michel Blanquer en Anastasie)

9 mai 2019 – Tout feu, tout faf : la censure « de progrès »

À Barcelone, l’école Tàber retire de sa bibliothèque 200 livres jugés « sexistes » ou « toxiques ». Parmi eux, les contes des frères Grimm, les contes de Perrault et la légende de Saint-Georges.

dessin d’actualité humoristique sur la censure éclairée pratiquée par des individus progressistes à l’école Tàber de Barcelone
9 mai 2019 – Tout feu, tout faf : la censure « de progrès »

Censeur : « Par contre, on va garder Fahrenheit 451. »
(caricature de la censure de l’école Tàber)

Après la « discrimination positive », la « Blitzkrieg positive » et en attendant « l’apartheid positif », le « racisme progressiste » et le « fascisme fun », voilà la « censure éclairée » où comment des individus « progressistes » s’érigent en censeurs « éclairés » et s’arrogent le droit de dire aux autres ce qu’il faut lire ou ne pas lire. Bien entendu, le fascisme, c’est toujours les autres.