9 avril 2018 – Au revoir l’artiste engagé

dessin d'actualité en hommage à Jacques Higelin
9 avril 2018 – Au revoir l’artiste engagé

(caricature de Jacques Higelin)

Rate this post

6 avril 2018 – Régime sec…

6 avril 2018 : Décès de Jacques Higelin.

desisn d'actualité humoristique montrant Jacques Higelin s'apprêtant à monter dans le corbillard
6 avril 2018 – Régime sec…

Jacques Higelin : « Plus de champagne… Bon, cocher lugubre et bossu, déposez-moi au manoir. »
(caricature de Jacques Higelin)

Rate this post

6 avril 2018 – Le cœur en berne…

dessin d'actualité humoristique d'Emmanuel Macron reprochant à Stéphane Bern la disparition de Jacques Higelin
6 avril 2018 – Le cœur en berne…

Emmanuel Macron : « Je te nomme à la protection des monuments historiques, et en quelques mois Jean d’Ormesson, Johnny et maintenant Higelin !!! »
(caricature d’Emmanuel Macron et Stéphane Bern)

4.5 (90%) 2 votes

La lassitude du vieux marié juif

Après trente années de mariage, la vie amoureuse de Sarah et de Jacob était tombée dans l’impasse. Sarah consulte le Rabbi Sliman pour savoir comment redonner du piment à cette union.
« Tu dois lui préparer des petits plats épicés, lui faire boire des grands vins français pour qu’il oublie les fatigues de son magasin. »

Sarah fait tout comme Rabbi Sliman lui a conseillé, mais rien ne change, après le repas, Jacob s’effondre dans son fauteuil et lit son journal.

Alors Sarah va revoir le Rabbi et lui explique la situation.
« Eh bien Sarah ! Tu dois acheter de la lingerie fine et après le repas, tu dois faire pour ton mari un petit strip-tease et alors, il va réagir et tout redeviendra comme avant. »

Sarah fait les magasins les plus chics de la ville et rentre à la maison avec une parure noire en dentelle de Calais, plus le porte-jarretelles assorti (très joli, mais très cher).

Après un petit repas aux chandelles (homard au gingembre et poivre rouge accompagné d’un Chassagne-Montrachet 1935), Jacob s’installe dans son fauteuil et commence à lire les cours de la bourse…

Sarah entreprend alors un déshabillage dans les règles de l’art, avec musique appropriée, et elle interpelle Jacob :
(elle, enjôleuse) « Mon chéri, regarde un peu. »
(lui, glacial) « Mouais ! »

Elle se retrouve bientôt avec sa petite parure noire dont les voiles ne laissent aucun doute sur ses charmants atours.
(elle, coquine) « Jacob, mon amour, regarde ce que j’ai acheté. »
(lui, curieux) « Mouais ! C’est neuf. Et cher je suppose ? »

Sarah ne se laisse pas démonter et continue son effeuillage en découvrant un sein dont la blancheur tranche cruellement sur le noir du soutien.
(elle, érotique) « Jaja, cela ne te rappelle rien ? »
(lui, surpris) « Oh ! Moshe Dayan ! »

Rate this post