La sécurité du préservatif

Ma future belle-mère est une femme très belle et sexy. Un jour, alors qu’on était seuls dans son salon, elle me dit :
« Je crois que je suis amoureuse de toi et je parie que tu l’es aussi. Je vais dans ma chambre, tu as le choix : soit tu me rejoins, soit tu prends la porte à jamais et tu oublies ma fille ! »

Après avoir réfléchi, je suis sorti de la maison. Arrivé dans la cour, j’ai trouvé toute ma future belle-famille qui m’applaudissait en me disant :
« C’était un test, cela prouve que tu seras fidèle à notre fille. »

OUF… Et moi qui allais chercher des préservatifs dans la voiture… On a beau dire, le préservatif sauve vraiment !

Les soucis de capote

Les perles : les assurances

« Étant sur le point d’accoucher, j’avais d’autres soucis que le remboursement de ma capote. »

27 novembre 2018 – Il peut spermettre

Les capotes bientôt remboursées par la Sécu…

dessin d'actualité humoristique d'Emmanuel Macron présentant le projet de remboursement des préservatifs
27 novembre 2018 – Il peut spermettre

Emmanuel Macron : « …Et avec de jolies couleurs pour dissuader de la reproduction incontrôlée. »
(caricature d’Emmanuel Macron)

Le préservatif de la forêt

C’est l’histoire de deux mômes qui se baladent dans la forêt et qui trouvent une capote par terre… Curieux de savoir ce que c’est, le premier môme la ramasse et regarde :
– Qu’est-ce que ça peut être à ton avis ?
– Arrête ! Maman a dit de ne toucher à rien de ce qu’on peut trouver dans la forêt !
– Mais, on ne sait pas même pas ce que c’est, répond le premier, si ça se trouve, c’est un objet que quelqu’un a perdu, il faut le ramener à la police !

Alors les deux mômes se dirigent tout fiers jusqu’au poste de police, mais bon… l’officier se doit quand même d’appeler la mère. La maman débarque, et elle est aussitôt mise au courant par le policier : Elle engueule ses mômes comme pas possible !

Alors le premier garçon dit à l’autre en aparté :
– Zut alors, on aurait dû rien dire ! Heureusement qu’on lui a pas raconté qu’on a bu le yaourt qu’il y avait dedans !

La main dans les préservatifs

Les perles : la police

Un monsieur demande aux gendarmes d’effectuer une perquisition dans le sac à main de son épouse. Il la soupçonne en effet d’y avoir caché une boîte de préservatifs. Sa femme dit qu’elle l’a achetée pour ses enfants. Mais lui affirme qu’il n’est pas né de la dernière pluie… À son grand étonnement, on lui répond que ce genre de vérification n’est pas du ressort de la gendarmerie. Son projet de prendre son épouse la main dans le sac a donc… capoté !