À ma belle-famille adorée…

Un couple se balade en voiture à la campagne. Suite à une dispute, ils ne se parlent pas. Passant devant une ferme où on voit des ânes et des cochons le mari ose briser le silence et dit :
– Tiens, de la famille à toi ?

Son épouse répond du tac au tac :
– Oui, par alliance !

Et sinon le GPS vous y avez pensé ?

Perdu en pleine campagne, un automobiliste demande son chemin à un habitant du coin :
– Oh, c’est bien simple ! Prenez cette petite route qui mène vers les Trois-sapins, puis dirigez-vous vers la Mare-aux-biches. Tout en haut de la côte, vous arriverez devant un château d’eau. Et là, vous n’aurez qu’à vous écrier : Zut ! Je suis allé trop loin ! J’aurais dû prendre le chemin vicinal n°8, trois cents mètres avant.

L’âne du village

Un curé de campagne découvre un beau matin, un âne mort devant sa porte. Il téléphone aussitôt au maire de la commune et demande qu’on enlève le corps.
– Mais, monsieur le curé, c’est votre métier d’enterrer les morts !
– C’est juste, mais la loi m’oblige à consulter la famille du défunt.

Paon la poule !

La jeune Francine qui passe ses vacances dans une ferme, à la campagne contemple, émerveillée, le paon qui est en train de faire la roue. Elle se précipite vers la fermière et s’écrie :
– Madame, Madame, viens voir ! Il y a une de tes poules qui est en fleurs !

De la campagne à la ville

Les perles : les petites annonces

« Jeune femme de 25 ans, aimant la campagne et les basses-cours, cherche un homme de la ville… »