Le plus horrible des bruits

Trois vieillards sont assis sur un banc de la maison de retraite et se remémorent leur vie passée.

L’un des trois demande aux autres quel a été de toute leur vie le bruit le plus atroce qu’il leur ait été donné d’entendre. Et il poursuit :
– Pour moi, ce bruit le plus horrible, ça a été un jour de safari en Afrique. Tout à coup, un troupeau d’éléphants nous a chargé, et à part un arbre situé à 200 mètres de là, nous n’avions aucun endroit où nous réfugier…

Le deuxième continue :
– Pour moi, c’était du temps où j’étais pilote de chasse pendant la guerre. Alors que je survolais la Manche, les deux moteurs de l’avion se mirent à faire des ratés l’un après l’autre avant de s’arrêter. J’ai bien cru que j’allais me vautrer en pleine mer.

Le troisième termine :
– Eh bien pour moi, ça s’est passé en ville. Je devais avoir 25 ans et je fréquentais en cachette une femme mariée. Un jour que nous étions au lit tous les deux chez elle, son mari est entré dans la chambre. Aussitôt, je me suis précipité vers la fenêtre pour sauter dehors…

Les autres l’interrompent :
– Mais il n’y a pas de bruit horrible dans ton histoire !
– Attendez : au moment où j’enjambe la fenêtre, le mari trompé m’attrape par les couilles ! Et le plus horrible des bruits qu’il m’ait été donné d’entendre, c’est le bruit qu’a fait cet homme en tentant d’ouvrir son couteau de poche avec les dents.

Un petit problème d’appâts

C’est Didier, 12 ans, qui doit garder sa petite sœur Muriel pendant que les parents vont faire leurs courses au supermarché. Et plutôt que de rester à la maison, Didier a décidé d’aller à la pêche.

En fin d’après-midi, lorsque les parents rentrent à la maison, Didier dit à sa mère :
– C’est fini. Je n’emmènerai plus jamais Muriel à la pêche. A cause d’elle je n’ai rien attrapé. Même pas un gardon, rien !
– Bah, ne t’en fais pas Didier… La prochaine fois, elle sera certainement plus calme. Elle fera moins de bruit et tu pourras attraper tous les poissons que tu voudras…
– Non, c’est pas ça… C’est parce qu’elle a mangé tous les appâts…

La bruit de la fesse

Les perles : les assurances

« Mme X a été légèrement pincée à la fesse droite par mon chien. Étant donné la localisation des dommages, la victime compte sur vous pour ne pas ébruiter la chose en ville. »

Le tapage sexuel

Les perles : la police

Un homme se plaint du bruit de l’appartement voisin. Il précise qu’il ne s’agit pas de tapage mais de « violence nuptiales ».