bosniaques

Le chien pendant la guerre en Bosnie

C’est pendant la guerre en Bosnie. Les gens n’ont plus rien à manger. Certains en arrivent même à manger leur chien et c’est ce que fait une famille. Le soir à table, tout le monde a mangé sa petite part de chien qui était déjà bien maigre. Et le père, la larme à l’oeil, dit en voyant tous les os restant dans le plat :
« Ah si ce brave Médor était là, il se régalerait ! »

Sa femme et son âne

Pendant nos vacances en Turquie l’an dernier, alors qu’on se baladait dans la campagne, on avait remarqué un vieux fermier sur son âne, et 5 mètres plus loin, sa femme marchait à pied. Comme je lui demandais pourquoi sa femme le suivait 5 mètres derrière, il m’avait répondu:
« Parce que c’est ma femme, et que je n’ai qu’un âne. »

Récemment, alors qu’on passait par la Bosnie, nous avons rencontré un homme sur un âne, mais ici, une femme (qui devait être la sienne) les précédait.

Comme je lui demandais pourquoi sa femme le précédait de 5 mètres et que lui voyageait à dos d’âne, il m’a répondu comme si c’était évident pour lui :
« A cause des mines ! »

Publicité