Plus jamais Napoléon

Dans le cabinet d’un psychiatre :
– Docteur, dit le malade, je viens vous annoncer que, grâce à votre traitement, je ne me prends plus pour Napoléon.
– Très bien, dit le médecin, et qu’allez-vous faire maintenant ?
– Je vais prendre ma retraite !
– Où ?
– En Russie.