La loge de Raimu

Lorsque le grand acteur Raimu, homme très économe, entra à la Comédie Française pour y tenir le rôle du Bourgeois gentilhomme, il apprit qu’il devrait meubler et peindre sa loge à ses frais. Il entra dans l’une de ses colères noires bien connues et confia à son ami Paul Olivier :
« Va dire à l’administrateur qu’il me donne une belle loge toute prête ou je rentre chez moi me changer après chaque acte ! »