La grosse écriture

« Je crois qu’on me lit parce que j’écris gros. »

Frédéric Dard (San-Antonio)