Le train de l’infidélité

À une heure avancée de la nuit, le téléphone sonne. Le monsieur décroche le combiné :
– Comment voulez-vous que je le sache ? dit-il au bout de quelques secondes. Appelez plutôt la SNCF !
– Qui était-ce ? lui demande sa femme.
– Aucune idée. Un type qui demande si la voie est libre.

Conseils prénuptiaux

Une mère donne à sa fille, qui se marie le lendemain, les derniers conseils utiles. La fiancée se met à rire :
– Eh bien ! ma pauvre maman. Je commence enfin à comprendre la raison pour laquelle papa t’a tellement trompée !

Perdre avec classe et dignité !

Un soldat en poste en Irak a récemment reçu une lettre de sa petite-amie, aux États- Unis.

Elle disait ceci :
« Cher Ricky, Je ne peux pas poursuivre notre relation. La distance entre nous est simplement trop grande. Je dois admettre que je t’ai trompé deux fois depuis que tu es parti et cela n’est juste pour aucun de nous. Je suis désolé. Merci de me renvoyer la photo de moi que je t’avais adressée. Bises. Becky. »

Le soldat, à qui ça avait fait vraiment mal, a demandé à ses collègues de lui donner autant de photos que possible de leurs petites-amies, sœurs, ex, tantes, cousines, etc…

À la photo de Becky, il ajouta toutes les photos de jolies filles fournies par ses copains.

Il y avait 57 photos dans cette enveloppe… avec ce petit mot :
« Chère Becky, je suis désolé, mais je ne me souviens pas de qui tu es. Merci de prendre ta photo dans la pile, et de me renvoyer les autres. Bien à toi. Ricky. »

Une belle-mère à problèmes

Robert est accoudé au comptoir du café. Il a l’air très déprimé. Son pote René arrive, commande un pastis et lui demande :
– Ben alors Bébert, qu’est-ce qui se passe ?
– C’est ma belle-mère, répond Robert en secouant sa tête tristement. J’ai un vrai problème avec elle.
– Allons remets-toi, l’encourage René. Tous les gendres ont des problèmes avec leur belle-mère.
– Ouais, mais pas tous les gendres ne les mettent pas enceinte.

Infidélité cannibale

Deux cannibales, un père et son fils, ont été élus par la tribu pour aller chercher à manger hors des limites du village. Le père et le fils s’enfoncent au plus profond de la jungle, là où personne dans la tribu n’avait encore été, à la recherche d’une proie.

Au bout d’une journée de traque, ils croisent un petit vieux. Le fils dit :
– Oh papa, là, regarde, il y en a un !
– Non, lui répond le père. Il n’y a pas assez de viande là-dessus. On pourrait à peine le donner aux chiens. Continuons la traque.

Quelques heures plus tard, ils aperçoivent sur un homme blanc, très gros. Le fils dit :
– Hé papa, celui-là est impeccable. On va avoir à manger pendant des mois, qu’est-ce qu’on va se régaler !
– Non, répond le père. Avec lui, tout le monde dans le village aura un infarctus. Il y a trop de cholestérol dans celui-là. Attendons encore.

Une heure plus tard, voici qu’arrive une superbe et plantureuse femme blanche, le fils est excité comme une puce :
– Papa, papa, cette fois-ci y’a rien à redire. On va la bouffer, hein, dis papa.
– Non mon fils, répond le père. On ne mangera pas celle-là non plus.
– Et pourquoi pas papa ? interroge le fils, visiblement perdu.
– On ne va pas la manger, on va la ramener à la maison vivante et on mangera ta mère !