La légion d’honneur sportive

Quelle est la différence entre un grand sportif qui vient de recevoir la légion d’honneur et un homosexuel ?

Le sportif s’est défoncé pour avoir la rosette…

L’amour avec un top goy

Simon Golsdtein et David Birnbaum, deux amis d’enfance, se retrouvent au salon du prêt-à-porter.
– Simon, comment ça va mon ami ? Depuis le temps…
– Pas mal et toi ? répond Goldstein.
– Oh moi… dit Birnbaum, ça allait bien jusqu’à maintenant… Mais alors, la semaine dernière, ça a été le bouquet. Tu ne peux pas savoir les malheurs qui me sont tombés dessus !
– Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Demande Goldstein.

L’autre répond avec force gémissements :
– Ma femme et moi sommes allés en Floride en vacances. Il a plu pendant sept jours et sept nuits. Un comble ! Du coup, ma femme est sortie et a dépensé des milliers de dollars sur la carte de crédit. Je suis revenu à Paris et j’ai découvert que mon comptable de beau-frère, ce rat, m’avait arnaqué pour des millions. Et ce n’est pas tout ! Le top du top, ça a été quand je suis rentré à l’usine lundi matin : j’ai trouvé mon fils en train de prendre en levrette mon mannequin vedette sur mon bureau !
– Bah, que ton fils ait forniqué avec ton mannequin vedette, ce n’est pas si grave que ça, répond Goldstein.
– Un peu que si ! Sanglote Birnbaum. Je fabrique des vêtements pour homme !

Le jeu de la tapette

Il était une fois… Suite au naufrage de leur voilier, deux gars trouvent refuge sur une île déserte.

Au bout d’un mois, les deux gars commencent à s’ennuyer.
– Si on faisait un jeu ? demande le premier.
– Euh… Oui d’accord. Qu’est-ce que tu proposes ?
– Eh bien, comme on ne se rase plus depuis belle lurette, je propose que l’on joue à «Je te tiens, tu me tiens par la barbichette ».
– OK, répond l’autre.

Et ils se mettent à entonner :
« JE TE TIENS, TU ME TIENS PAR LA BARBICHETTE. LE PREMIER DE NOUS DEUX QUI RIRA AURA UNE TAPETTE ! »
Et après quelques secondes ils éclatent de rire au même moment.

C’est depuis lors qu’ils vécurent très heureux et n’eurent absolument pas d’enfant.

A nous les gonzesses !

Les perles : la drague

« – Allez, on ne me la fait pas à moi : on est ici tous les deux dans cette boite pour la même raison…
– Ouais ! Pour se ramasser des gonzesses ! »

Le vol de nuit

Deux homos sont dans un avion pendant un vol de nuit. Le premier dit à son ami :
– Tu me fais un petit câlin ?
– Tu es fou, on va nous entendre…

L’autre se redresse et demande :
– Quelqu’un a du feu ?

Il se rassoit et fait à son ami :
– Pas de réponse… Tu vois, tout le monde dort. Allez, fais-moi un petit câlin…
– Non, je te dis que l’on va nous entendre…

Alors l’autre recommence :
– Quelqu’un a du feu ?

Pas un bruit dans l’avion… Du coup, les gars s’enfouraillent toute la nuit.

Le lendemain matin, à l’arrivée de l’escale, le steward est sur la passerelle pour dire au revoir aux passagers, quand arrive un monsieur, les yeux exorbités, la joue enflée toute mauve, des cernes… Le steward lui demande :
– Ça n’a pas l’air d’aller très fort ?
– M’en parlez pas j’ai une rage de dents terrible, je n’ai pas fermé l’œil de la nuit…
– Mais il fallait nous appeler ! Nous sommes là pour ça… Je vous aurais donné un calmant…
– Je n’ai pas osé… Il y a un mec qui a demandé deux fois du feu, il s’est fait enculer toute la nuit…