blague sur les votes

La toute première fois…

Ce fut très émouvant. J’entrai dans la pièce, ému comme on peut l’imaginer, pour une toute première expérience, pour me prouver à moi-même que j’en étais capable, que j’avais atteint l’âge ou on pouvait le faire devant tout le monde, en vrai quoi !

J’avais longuement hésité en tournant et retournant plusieurs fois dans mes mains l’objet de ce pouvoir que j’allais enfin exercer, et je l’avais finalement glissée dans son enveloppe protectrice, doucement pour ne pas le froisser.

Elle était déjà là, et je la découvris en écartant doucement le voile qui me séparait encore d’elle. Sa fente s’offrait, alanguie, mais j’hésitais encore… Serais-je capable d’aller au bout ?

Je l’y insérée, un peu, puis plus encore, puis mon hésitation prenant le dessus, je l’en retiré à moitié, respiré un grand coup et l’y introduisis tout entier.
– A voté, dit le maire, qui assista à mon premier vote à 18 ans.

La loi du nombre

Le jour de la fête des mères, les jumeaux Éric et Patrick rentrent de l’école et s’écrient en direction de la cuisine où travaille leur mère :
– Tu sais, maman, on a voté en classe pour savoir lequel de nous avait la plus jolie maman ! C’est toi qui a gagné !

Maman, flattée, a les larmes aux yeux. Soudain, Patrick précise :
– Tu comprends, chacun a voté pour sa mère. Comme nous on est deux, tu as eu deux voix !