La belle-mère reptilienne

Au jardin zoologique, un visiteur qui a emmené sa famille vers la fosse aux reptiles voit un horrible serpent, dressé en crachant son venin.
– S’il avait de la moustache, dit-il à sa femme, on jurerait ta mère, quand elle s’approche de moi pour m’embrasser, le 1er janvier.

On a le style ou on ne l’a pas

S’adressant à la vedette féminine du film, le metteur en scène s’écrie :
– Mais non ! Mais non ! Votre jeu est très mauvais ! Il faut que votre regard exprime tout à la fois mépris et méchanceté. Du venin ! Faites donc comme si voyant à l’instant votre plus grande ennemie avec son nouveau manteau de vison, vous disiez méchante et méprisante : Peuh ! Du lapin !

Le whisky comme antidote

Un explorateur s’informe auprès de son toubib avant de partir pour l’Amazonie :
– Et si, loin de tout secours, je suis piqué par un serpent ?
– Dans ce cas, buvez le contenu d’une bouteille de whisky !
– Cela suffira pour éliminer le venin ?
– Non, mais vous mourrez heureux !