La vengeance du chien

– Mon féroce chien de garde, raconte un homme, n’a qu’un seul défaut : il est extrêmement susceptible. Un jour, il avait très mal supporté que je lui fasse une réflexion, pourtant parfaitement justifiée. Or, la nuit suivante, un cambrioleur s’est introduit chez nous.
– Et alors ?
– Eh bien, mon chien, au lieu d’aboyer et de le mordre, lui a apporté mes chaussons.

Le prix Stella : La morsure vengeresse

Jerry Williams de Little Rock (Arkansas) a reçu 14.500 dollars de dédommagement après avoir été mordu aux fesses par le chien de son voisin, un Beagle. Le chien était attaché à une chaîne et le jardin était clôturé.

La somme accordée a été inférieure à celle demandée car il a été estimé que le Beagle avait été quelque peu provoqué : en effet Mr Williams avait sauté par-dessus la clôture dans le jardin de son voisin et avait tiré sur le chien à plusieurs reprises avec un pistolet à billes plastique.

La dernière volonté de nuire

Un homme sur son lit de mort prend le bras de sa femme et gémit :
– Promets-moi que tu honoreras ma dernière volonté : je veux que tu te remaries avec Marcel, notre voisin.
– Mais enfin ! lui répond sa femme, je pensais que tu ne pouvais pas le blairer ?

En rendant son dernier soupir, l’homme dit :
– C’est le cas !

Était-ce le vrai problème ?

Un mari rentre chez lui plus tôt que de coutume et trouve sa femme très occupée sur le canapé avec un inconnu. Quelques jours plus tard, il rencontre son meilleur ami et lui raconte ses malheurs.
– Qu’est-ce que tu as fait ?
– J’ai claqué la porte un bon coup en partant pour bien montrer que je n’étais pas content !
– Oui, mais encore ?
– Eh bien, j’ai vendu le canapé !

Une femme très chaude

Un homme dit à sa femme :
– Tu as une paire de fesses de la taille d’un barbecue.
La femme ne dit rien…

Le soir dans le lit, l’homme se colla contre sa femme en la caressant, la femme se décolla puis dit :
– Mais chéri, on ne va tout de même pas allumer le barbecue pour une si petite saucisse…