Le droit de chasser

Ce sont deux chasseurs à la recherche d’un terrain de chasse. Ils sont en 4X4 et arrivent près d’une ferme. Le conducteur s’arrête et descend de la voiture. Il va s’adresser au fermier qui est en train de réparer son tracteur dans la cour de la ferme.
– Bonjour Monsieur. Nous autoriseriez-vous à chasser sur vos terres ?

Le vieux fermier répond :
– Ça peut se faire. Mais en échange, plutôt que de vous faire payer quelque chose, je vous demanderai une faveur : Ce vieux cheval là-bas est atteint d’un cancer des testicules et doit beaucoup souffrir. Cependant, je n’ai pas le courage de le tuer. Voulez-vous bien faire ça pour moi ?

Le chasseur lui répond : « OK » et retourne vers sa voiture. Tout en marchant, il se dit qu’il va faire une blague à son copain resté dans le 4X4… Il monte dans la voiture et quand son copain lui demande ce qu’a dit le fermier, il répond :
– Non, on ne peut pas chasser ici, mais je vais donner une leçon à ce vieux con !

Là dessus, il prend son fusil, sort de la voiture et il abat le vieux cheval et concluant par un « ça lui apprendra ! »

A ce moment là, un second coup de feu résonne de l’autre côté de la voiture et l’autre chasseur dit :
– Ouais ! Moi j’ai eu la vache !

La sirène nymphomane

C’est l’histoire d’une famille de quatre personnes, mère, père, et deux fils, qui ont une vache. Et pour eux, la vache est très importante, car elle leur procure le lait, des veaux, du beurre, des fromages…

Et, un matin, la mère sort pour aller traire la vache, et elle trouve la vache morte. Alors, très chagrinée, elle fait un arrêt cardiaque et meurt.

Une heure après, le mari sort et va à l’étable, et il trouve la vache morte et sa femme morte à côté. Frappé par les événements, il fait une rupture d’anévrisme, et meurt.

Un peu plus tard, le grand fils se réveille, et ne voyant pas ses parents, il sort les chercher, et les trouve tous les deux morts à côté de la vache morte. Alors, dégoûté de la vie et n’ayant plus de raison d’exister, il décide de se suicider, et va à la rivière pour se jeter dans l’eau.

Là, il voit une sirène qui est assise sur un rocher, et lui parle. Elle lui dit qu’elle connaît son malheur, et qu’elle peut ressusciter tout le monde, à condition qu’il fasse l’amour avec elle dix fois sans s’arrêter. Alors, le fils très content de cette nouvelle décide d’essayer. Et il essaye, mais au bout de sept fois, il n’en peut plus, et abandonne, alors, il se jette à l’eau et se tue.

Vers midi, le plus jeune fils se lève, et n’entendant aucun bruit, va à l’étable, et trouve la vache, sa mère et son père mort. Alors, dépité, il décide de se tuer dans la rivière. Mais là, il voit la sirène sur le rocher qui lui parle et lui dit qu’elle connaît son malheur, mais qu’elle peut tout arranger si il fait l’amour avec elle vingt fois sans s’arrêter.

Elle lui dit aussi que son grand frère a essayé, mais qu’il a échoué. Alors le jeune garçon réfléchit, et demande à la sirène.
– Vingt fois c’est tout ?

La sirène étonnée répond :
– Trente fois si tu veux.

Le garçon regarde la sirène et demande :
– Trente fois c’est tout ?

La sirène ne comprend pas trop et lui dit :
– Quarante fois si tu veux.

Le garçon lui dit :
– Quarante fois tu est sûre ?

La sirène répond :
– Oui.

Alors le garçon lui dit :
– Parce qu’hier soir, la vache, à la quarantième fois, elle est morte.