Les cigares de l’avocat

Ceci est la meilleure histoire d’avocat de l’année et probablement du siècle au complet.

Un avocat de la ville de Charlotte (Caroline du Nord) avait acheté une boîte de 24 cigares très rares et très chers et les a ensuite assurés contre le feu entre autres. Dans le mois qui suivit, ayant consommé son entière réserve de cigares et n’ayant pas encore effectué le premier paiement de sa police d’assurance, l’avocat envoya une réclamation à sa compagnie d’assurance.

Dans sa réclamation, l’avocat indiqua que les cigares avaient été perdus « dans une série de petits incendies ». La compagnie d’assurance refusa de payer en citant la raison évidente : que l’homme avait consommé les cigares de façon normale. L’avocat intenta une poursuite… Et la gagna !

En délivrant son verdict le juge fut d’accord avec la compagnie d’assurance que la réclamation était de nature tout à fait frivole. Le juge indiqua cependant que l’avocat détenait une police de la compagnie qui garantissait que les cigares étaient assurés et que ces derniers étaient absolument protégés contre le feu sans définir ce qui constituait un incendie « acceptable ». Le juge déclara donc la compagnie dans l’obligation de rembourser l’avocat.

Au lieu d’avoir à endurer des procédures d’appel longues et coûteuses, la compagnie d’assurance accepta le jugement et paya donc 15.000 dollars à l’avocat pour sa perte de ses précieux cigares dû aux regrettables « incendies ».

Et maintenant la suite :

Une fois que l’avocat eut encaissé le chèque, la compagnie d’assurance le fit arrêter pour 24 chefs d’accusation d’incendies criminels !

Avec sa propre réclamation d’assurance ainsi que son témoignage du procès utilisé contre lui, l’avocat fut accusé d’avoir volontairement incendié une propriété assurée afin de toucher le montant d’assurance. Il fut condamné à 24 mois de prison ainsi qu’à une amende de 24 000 dollars.

Ceci est une histoire vraie qui mérita la première place aux derniers Criminal Lawyers Award Contest.

Rate this post

La robe du cambrioleur

Le président indigné demande à l’accusé :
– Pourquoi avez-vous cambriolé, trois nuits de suite, le même magasin de vêtements ?
– Voilà, monsieur le président… La première fois, j’avais pris une robe pour ma femme. Et les deux autres fois, je suis allé la changer.

Rate this post

La garde des enfants

Un homme et une femme sont devant le tribunal dans le cadre d’une affaire de divorce. Le problème est de savoir qui va obtenir la garde de l’enfant.

L’épouse se défend la première :
« Votre honneur, j’ai mis au monde cet enfant avec douleur et travail… Il est normal que j’en aie la garde. »

Le juge se tourne vers son mari et dit :
« Qu’avez-vous à dire pour votre défense ? »

L’homme contemple autour de lui un moment…puis se lève lentement :
« Votre honneur, si je mets une pièce dans un distributeur automatique et qu’un Coca-Cola en sort… A qui le Coca-Cola appartient ? À la machine ou à moi ? »

Rate this post

La durée maximale de la peine

Un mec est au tribunal pour une infraction au code de la route.

Le Juge :
– Quel est votre nom ?

Le mec :
– Y en a qui m’appellent Jo, y en a qui m’appellent Jean, ça dépend…

Le Juge :
– Où habitez-vous ?

Le mec :
– Des fois ici, des fois là, ça dépend…

Le Juge :
– Quel est votre métier ?

Le mec :
– Ben un petit peu de ci, un petit peu de ça, ça dépend…

Le Juge aux agents :
– Emmenez-le en prison.

Le mec :
– Pour combien de temps Monsieur le Juge ?

Le Juge :
– Peut-être pas longtemps, peut-être longtemps, ça dépend !

Rate this post

Comment se comporter au Tribunal ?

Les perles : la justice

Texte de loi de l’Etat de Californie aux Etats-Unis :
« Il est illégal de pleurer à la barre des témoins du tribunal de Los Angeles. »

Rate this post