Les couilles de la prostituée

Les perles : la justice

Un brave monsieur qui avait l’habitude de rendre visite à une prostituée a eu la sensation, un beau jour, de s’être fait escroquer de 1 000 francs. Du coup, notre habitué, tout à son courroux, est allé demander des explications à sa « régulière ». Hélas, l’accueil fut un peu plus frais que d’ordinaire et c’est par un « Tu me casses les couilles ! » que la brave dame le congédia. Le malheureux apprendra plus tard, devant le tribunal, qu’il avait affaire à un transsexuel. Comment dit-on : chassez le naturel, il revient au galop ?

Le tout petit pénis

Ma copine me dit qu’avoir un petit pénis ce n’est pas très grave. Peut-être mais j’aurais préféré qu’elle n’en ait pas du tout…

La nature du transsexuel

Les perles : la justice

Très nature, le transsexuel, à la barre, se livre : « Vous voyez, madame la présidente, je me sens moitié anchois, moitié fromage ! » Une bonne pâte, malgré tout.

L’arnaque à la photo

Après une longue nuit d’amour intense et torride, un gars se retourne sur le dos et regarde un peu partout dans la chambre de sa partenaire. Il voit la photo encadrée d’un homme sur la table de chevet près du lit. Naturellement, il commence à paniquer.
– C’est ton mari ? demande-t-il nerveusement.
– Ben non, idiot ! Répond-elle en se blottissant contre lui.
– Ton ami alors ?
– Pas du tout ! dit-elle en lui grignotant une oreille.
– C’est ton père ou ton frère ? dit-il pour se faire rassurer.
– Bien sûr que non ! dit-elle en riant.
– Mais, c’est qui alors ? demande le gars perplexe.

Calmement, la fille le ramène sur elle, l’enlace fermement dans ses bras et, lui murmure à l’oreille :
– Moi avant mon opération…

Les enfants de Blake Lively

Les perles : les célébrités

« J’espère avoir plusieurs filles, un jour. Et si ce sont des garçons, il faudra que ce soit des transsexuels. Parce que j’ai des chaussures et des sacs à main tellement incroyables ! »

(Blake Lively, actrice, interrogée dans Elle, 1er févier 2012)