L’amant chinois

Un homme raconte à son meilleur copain :
-Tu te rends compte… Hier soir, quand je suis rentré à la maison, j’ai trouvé ma femme au lit avec un Chinois !
– Alors, qu’est-ce que tu lui as dit ?
– Que voulais-tu que je lui dise, j’connais pas un mot de chinois, moi.

La pratique du polonais

Je me suis endormi sur mon clavier, ça a écrit « wynizkjacychk ». Un polonais m’a répondu : « Je partage ton point de vue »…

Le Québécois

Le Québécois ne te trompe pas : Y tfourre

Le Québécois n’est pas menteur : C’t’un esti dcrosseur

Le Québécois n’est pas un expert : C’t’une tite bolle

Le Québécois n’est pas con : C’t’un épais

Le Québécois n’est pas fatigué : yé vedge

Le Québécois ne s’en fout pas : Y s’en colisssssse

Le Québécois ne blasphème pas : i sacre en esti

le Québécois ne s’assoit pas : i stire une bûche

Le Québécois ne s’enivre pas : Y prend une ostie brosse

Le Québécois ne s’étend pas : Y s’écrase

Le Québécois ne se sert pas d’un ordinateur : Y gosse dessus

le Québécois n’embrasse pas : Y french

Le Québécois ne complimente pas son patron : Y dy liche le cul

Le Québécois ne dérange pas : Y fa chier

Le Québécois ne te dit pas non : Y t’envoye chier

Le Québécois ne se goinfre pas : Y mange en sacrament

Le Québécois ne se fâche pas : Y smet en crissss

Le Québécois ne te bat pas : Y t’en calissss une

Le Québécois n’a pas de diarrhée : ya lflu

Le Québécois ne manque pas son coup : Y spette la yeule

Le Québécois ne congédie pas : Y crisssss dewors

Le Québécois n’a pas oublié son déodorant : y sent lswing

Le Québécois n’appelle pas : Y call

Le Québécois ne descend pas de l’auto : Y débarque du char

Le Québécois ne vérifie pas : Y tchecke

Le Québécois ne débraie pas : Y pese sa clutche

Le Québécois ne freine pas : Y colisse les brake ds ltapis

Le Québécois n’a pas d’essuie-glaces, mais des wipers

Le Québécois n’a pas la gueule de bois : C’t’un lendemain dveille

Le Québécois ne déteste rien : Y haït ça

Le Québécois ne te touche pas : Y tripote

Au nom des champignons

Questions existentielles :

En anglais, « mush » signifie « bouillie » et « room » signifie « salle »… comment les britanniques en sont-ils arrivés à ce que « mushroom » = « champignon » ?