blague sur les stops

La sortie du stop

Les perles : les assurances

« J’ai eu un accrochage avec ma voiture, et le gendarme m’a dit que j’étais responsable parce que je venais d’un stop. Vous conviendrez avec moi qu’on ne peut pas rester indéfiniment à un stop, il faut bien finir par en sortir un jour ou l’autre. »

Publicité

Le motard et l’arabe

Un jour, un Arabe franchit un panneau « Stop », sans s’arrêter. Un motard de la police le poursuit et le fait se ranger sur le côté.
– Carte d’identité et permis de conduire, s.v.p.
– Mais pourquoi chif ?
– Parce que vous ne vous êtes pas arrêté au signal « Stop », carte d’identité et permis de conduire, s.v.p…
– Mais j’i ralenti ! Et puis y avait personne en vue.
– Vous deviez vous ARRETER et vous ne l’avez pas fait, CARTE D’IDENTITE ET PERMIS DE CONDUIRE !
– Bof ! S’arrêti ou ralentir, j’y vois pas la différence…
– Descendez de votre véhicule.

Tandis que l’arabe descend de sa voiture, l’agent sort sa matraque et d’un bon coup sur la tête, il le met à terre. Ensuite il continue à le frapper un petit moment. Puis il demande d’un ton sarcastique :
– Je m’arrête où je ralentis ?
– Ti t’arrête…
– Eh bien voilà, t’a compris la différence !