Tellement dans le rôle

– Moi, dit une comédienne, je vous jure que quand je crée un personnage, tout le monde y croit, dans la salle. Tenez, quand j’ai incarné La Dame aux Camélias, le soir de la première, au moment où je rendais le dernier soupir, dans une ultime quinte de toux, mon assureur a été tellement bouleversé qu’il s’est précipité vers mon mari pour lui régler le montant de mon assurance-vie.

La délicatesse incarnée

Un homme s’apprête à rendre visite à un ami très malade, mais, avant, on le prévient :
– Faites attention : il ne connaît pas la gravité de son cas. Bien sûr il est condamné mais l’ignore. Et c’est mieux ainsi. Alors faites attention.
– Oh ! dit l’homme, n’ayez crainte, je suis la délicatesse personnifiée.

Et il se rend au chevet du malade. Mais celui-ci habite au cinquième étage d’un immeuble sans ascenseur, et quand notre homme arrive en haut, il se trouve sans souffle. Pour comble, devant le lit du mourant, il est pris d’une quinte de toux inextinguible. Alors entre deux expectorations, il lance :
– Bon sang, moi aussi, je crois bien que je vais crever…