Le Québécois

Le Québécois ne te trompe pas : Y tfourre

Le Québécois n’est pas menteur : C’t’un esti dcrosseur

Le Québécois n’est pas un expert : C’t’une tite bolle

Le Québécois n’est pas con : C’t’un épais

Le Québécois n’est pas fatigué : yé vedge

Le Québécois ne s’en fout pas : Y s’en colisssssse

Le Québécois ne blasphème pas : i sacre en esti

le Québécois ne s’assoit pas : i stire une bûche

Le Québécois ne s’enivre pas : Y prend une ostie brosse

Le Québécois ne s’étend pas : Y s’écrase

Le Québécois ne se sert pas d’un ordinateur : Y gosse dessus

le Québécois n’embrasse pas : Y french

Le Québécois ne complimente pas son patron : Y dy liche le cul

Le Québécois ne dérange pas : Y fa chier

Le Québécois ne te dit pas non : Y t’envoye chier

Le Québécois ne se goinfre pas : Y mange en sacrament

Le Québécois ne se fâche pas : Y smet en crissss

Le Québécois ne te bat pas : Y t’en calissss une

Le Québécois n’a pas de diarrhée : ya lflu

Le Québécois ne manque pas son coup : Y spette la yeule

Le Québécois ne congédie pas : Y crisssss dewors

Le Québécois n’a pas oublié son déodorant : y sent lswing

Le Québécois n’appelle pas : Y call

Le Québécois ne descend pas de l’auto : Y débarque du char

Le Québécois ne vérifie pas : Y tchecke

Le Québécois ne débraie pas : Y pese sa clutche

Le Québécois ne freine pas : Y colisse les brake ds ltapis

Le Québécois n’a pas d’essuie-glaces, mais des wipers

Le Québécois n’a pas la gueule de bois : C’t’un lendemain dveille

Le Québécois ne déteste rien : Y haït ça

Le Québécois ne te touche pas : Y tripote

Les québécoises en québécois

– Qu’est-ce que ça veut dire guidoune ?
– Euf… c’est genre une fille mal vue, facile…
– Ben, c’est quoi la différence avec pitoune ?
– Euf… pitoune c’est plus comme une belle fille qui s’habille trop sexy…
– C’est pas une poupoune ça ?
– Ouin… une poupoune, c’est moins méchant que pitoune… quoique ça dépend…
– Alors je peux dire « poupoune » à ma blonde ?
– Si cela constitue une taquinerie ou une farce… oui.
– Ah… Nounoune, c’est quoi ?
– Une niaiseuse, pas vite vite… une coucoune quoi !
– Une coucoune ?
– Ben oui, c’est la même chose.
– Une guidoune est-elle automatiquement nounoune ?
– Non.
– Et pour toutoune ?
– Ça, c’est une fille plutôt dodue… comme dans « grosse toutoune ».
– Y a des synonymes ?
– Oui, doudoune, mais c’est plus gentil dire ça que toutoune.
– Je peux dire doudoune à ma blonde ?
– Non, sauf si tu veux qu’elle te fasse la baboune… t’es mieux de lui dire chouchoune…
– Chouchoune ?
– Ma chouchoune d’amour.
– Ok. Est-ce qu’une guidoune peut être une poupoune en même temps ?
– Non. Mais que tu sois une guidoune, une pitoune, une poupoune, une doudoune, une toutoune, une coucoune ou une nounoune, c’est jamais vraiment positif ! À cela tu ajoutes aussi minoune et moumoune…
– Ça devient compliqué…
– Une minoune, c’est une guidoune au chômage, un vieux char ou un chat. Une moumoune, c’est quelqu’un de peureux ou un homme avec des manières efféminées.
– Donc, si je comprends bien, une guidoune, finalement, c’est une ancienne pitoune devenue toutoune qui fait la baboune parce qu’elle se trouve nounoune d’avoir été moumoune ?
– Vitement de même, on peut dire ça, oui.
– Merci chouchoune…
– Y’a pas de quoi mon ti-coune !
– Ti-coune ?????

Le casque du Québec

C’est un petit garçon qui joue un match de hockey avec ses copains. Soudain, alors qu’il est assis sur le banc, il enlève son casque et se met à le lécher.

Il retourne ensuite sur la patinoire et marque un but. Il retourne alors sur le banc, attend cinq minutes, et se remet à lécher son casque, puis il retourne sur la glace et marque un autre but. Il refait cela, une troisième fois…

Son entraîneur qui a remarqué son manège et lui demande pourquoi il lèche son casque. Alors le petit gars lui répond :
– Hier soir, j’ai entendu mon père qui disait à ma mère : « Lèche-moi le casque pis ça va rentrer ! »

Wonferful Québec (récit d’un étranger venu s’installer)

1er AOÛT
Nous venons d’emménager dans notre nouvelle maison au Québec. C’est très beau ici. Les montagnes sont si majestueuses. J’ai très hâte de les voir recouvertes de neige.

1er OCTOBRE
Québec est le plus bel endroit du monde. Les feuilles des arbres ont pris toutes les teintes possibles de rouge et d’orange. Nous sommes allées nous promener en montagne et nous avons vu des chevreuils.
Quelles créatures gracieuses ! Ce sont certainement les plus beaux animaux de la création. Cet endroit est un paradis ! Je l’adore.

1er NOVEMBRE
La saison de chasse au chevreuil commence bientôt. Je ne peux pas croire qu’on puisse tuer un si bel animal. J’espère qu’il neigera bientôt.
J’aime tellement le Québec.

1er DÉCEMBRE
Il a neigé hier soir. Nous nous sommes réveillés ce matin pour découvrir que tout était devenu blanc. On dirait une carte postale. Nous sommes tous sortis et nous avons fait un combat de balles de neige. Quel bel endroit ! J’adore le Québec.

10 DÉCEMBRE
Encore de la neige hier soir. C’est merveilleux ! La charrue nous a encore fait sa petite farce dans l’entrée. J’aime tellement le Québec !

15 DÉCEMBRE
Encore de la neige hier soir. Je n’ai pas pu sortir de ma cour pour aller travailler. Je suis épuisé de pelleter. Crisse de charrue!

21 DÉCEMBRE
Il est encore tombé de la marde blanche hier soir. J’ai des ampoules plein les mains à force de pelleter. Je crois que le gars de la charrue se cache dans un coin de la rue et attend que je finisse de pelleter. Le câlisse de chien.

25 DÉCEMBRE
Joyeux sacrament de Noël ! ! ! Encore de la tabarnac de neige. Si jamais je mets la main sur le câlisse de chien qui conduit la charrue, je m’en vas y faire faire un hostie de boutte sur les coudes. Je comprends pas pourquoi y mettent pas plus de calcium sur les routes pour faire fondre la glace.

27 DÉCEMBRE
Encore de la marde blanche hier soir. Ça fait trois jours qu’on n’est pas sortis, sauf pour pelleter la tabarnac d’entrée à chaque fois que le câlisse de sale passe avec son hostie de charrue ! On peut pas aller nulle part. Le char est pris dans une montagne de calvaire de marde blanche. Le gars de la météo dit qu’y vas en tomber 10 pouces à soir.

28 DÉCEMBRE
Le crisse d’innocent de la météo s’est trompé. On a eu 24 pouces de la câlisse de marde blanche. Si ça continue comme ça, ça sera pas fondu avant l’mois d’août ! La charrue est restée prise dans le banc de neige sur la route et l’hostie d’écoeurant qui la conduit est venu frapper chez-nous pour demander s’il pouvait emprunter ma pelle. Après lui avoir dit que j’avais passé au travers 6 pelles pour pelleter tout la marde qu’il m’avait poussée dans l’entrée, j’y ai cassé la 7ième sur sa crisse de tête.

30 JANVIER
On a fini par sortir de la maison aujourd’hui. On est allé au magasin pour acheter de quoi manger et en revenant un câlisse de chevreuil s’est braqué devant le char et je l’ai frappé. J’ai pour 3000$ de dommage.
Crisse de chevreuil ! Comment ça se fait que les hostie de chasseurs les ont pas tous tués au mois de novembre ?

1er MAI
J’ai emmené le char au garage en ville. Y’a ben des crisses de trous !!
Le tabarnac de char est tout rouillé à cause de l’hostie de calcium qu’ils mettent partout dans les chemins.

30 MAI
On est déménagé en Floride. J’peux pas comprendre qu’il y a du monde assez innocent pour vouloir vivre dans une crisse d’enfer comme le Québec ! ! !

Dessin d'un québécois désenchanté
Wonferful Québec (récit d’un étranger venu s’installer)