Tuer la femme infidèle

Le procureur de la République interroge l’accusé :
– Résumons la situation : vous êtes rentré de votre travail plus tôt que prévu, et vous avez trouvé votre femme au lit avec un étranger, c’est bien ça ?
– Oui, c’est bien ça, répond l’accusé.
– Et à ce moment là, continue le procureur, vous avez pris votre revolver, et vous avez tiré sur votre femme, la tuant instantanément. C’est encore ça ?
– Tout à fait correct, dit l’accusé.
– Alors ma question est : pourquoi avez-vous tué votre femme plutôt que son amant ? Demande le procureur.
– C’est à dire…, répond l’accusé, j’ai trouvé que c’était plus facile que de tuer un autre homme tous les jours !

Le choix du juré

Un homme tente d’éviter d’être choisi comme juré lors d’un procès. Il dit au président qu’il veut se désister.
– Mais pourquoi ?
– Parce que, Monsieur le Président, dès que j’ai vu la tête patibulaire de ce gros individu aux cheveux gras et sales, j’ai tout de suite su qu’il était coupable !
– Asseyez-vous, dit le juge, l’individu en question, c’est l’avocat !

Les avocats et le changement d’ampoule

Combien d’avocat pour changer une ampoule?

« Combien pouvez-vous payer ? »

Ou :

Trois : Un pour la changer, et deux pour l’empêcher de le faire en criant « Objection ».

Ou encore :

65 : 42 pour poursuivre EDF pour surtension ayant entraîné la rupture du filament de l’ampoule, 14 pour poursuivre l’électricien qui a monté l’installation électrique de la maison, 9 pour poursuivre le fabricant de l’ampoule.

Ou enfin :

Le nombre suffisant qui pourra être estimé nécessaire pour réaliser la tâche prévue dans le contrat ci-dessous :

Attendu que le représentant de la première partie, j’ai nommé « l’avocat » et que le représentant de la deuxième partie, j’ai nommée « l’ampoule », ont par la présente et sur le champ conclu une transaction dans laquelle le représentant de la deuxième partie (l’ampoule) devra être enlevé de sa position actuelle, en raison du non-respect des conditions du contrat liant les deux parties (et en particulier, en référence à l’obligation d’être capable d’éclairer un volume délimité par

  • d’un côté la porte d’entrée située au Nord de sa position
  • d’un autre côté l’entrée du salon située au Sud de sa position et plus communément appelé « hall d’entrée »)

La transaction précitée décrivant le remplacement de la deuxième partie défaillante oblige la première partie à respecter les obligations suivantes :

1 ) Le représentant de la première partie (l’avocat) devra, par tous les moyens qu’il jugera nécessaires, entre autres chaises, escabeau, échelle…, se mettre au niveau du représentant de la deuxième partie (l’ampoule) et procéder à la rotation de celui-ci dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.
Ce point n’est pas négociable.

2 ) Au moment où le représentant de la deuxième partie (l’ampoule) se verra désolidarisé du représentant de la troisième partie (la douille) , le représentant de la première partie (l’avocat) devra procéder à l’élimination du représentant de la deuxième partie (l’ampoule) qui n’aura pas respecté son contrat. Cette élimination devra respecter les lois sur l’environnement, et en particulier être conforme au décret visant au recyclage des ustensiles contenant du verre et de l’étain.

3 ) Une fois la séparation de la deuxième et de la troisième partie terminée, le représentant de la première partie (l’avocat) devra pouvoir procéder à l’installation du représentant de la quatrième partie (la nouvelle ampoule). Cette installation devra être réalisée en réalisant les opérations décrites plus haut de façon inversée, en particulier, la rotation du représentant de la quatrième partie devra se faire dans le sens des aiguilles d’une montre.
Ce point n’est pas négociable.

NOTE : La description des opérations suscitées pourra être réalisée, selon le désir du représentant de la première partie (l’avocat), par n’importe quelle personne qu’il aura jugé apte à la réalisation de cette tâche et qu’il aura dûment mandaté pour le faire, en permettant alors à cette personne, devenant alors représentant de la cinquième partie (partenaire) d’en tirer un revenu substantiel.