L’écologie judiciaire

Les perles : la justice

Un jeune et brillant substitut, connu pour son indépendance d’esprit, ne perd pas une occasion de rappeler aux prévenus qu’ils sont un fléau pour l’environnement. « Huit pages de casier judiciaire, lance-t-il à un voleur d’habitude, c’est un peu de nos forêts qui disparaît à cause de vous ! »

Et merde !

Les perles : la justice

Certains prévenus sont reconnaissants :
– Puis-je ajouter un mot, monsieur le président ?
– Si vous voulez, répond le magistrat.
– C’est un mot de cinq lettres … Merci.
On a frôlé l’outrage.

Il n’a pas tout compris

Les perles : la justice

Satisfait d’un jugement qui vient pourtant de le condamner, un prévenu se tourne vers ses juges : « Voilà un bon tribunal ! Je reviendrai ! »

L’avocat du prévenu

Les perles : la justice

Le président au prévenu :
– Avez-vous un avocat ?
– Oui, il va arriver.
– Vous vivez d’espoir !

Le remboursement des victimes

Les perles : la justice

Certains magistrats aimeraient que les délinquants remboursent sur-le-champ leur victime.
– Vous avez combien sur vous ? Vous ne pouvez pas lui donner 500 francs ? interroge le président.

Et le prévenu, audacieux :
– Vous prenez la Carte Bleue ?