blague sur les portables

L’outrage portable

Les perles : la justice

Agacé par les retentissements intempestifs de téléphones portables en pleine audience, un président a décidé de les confisquer. « Toute sonnerie sera considérée comme un outrage à magistrat », peste- t-il. La justice a de la suite dans les idées. Elle a inventé le délit de portable.

Publicité

Sale mais branché

– C’est terrible, raconte un jeune homme à chaque fois que j’étais dans mon bain, mon portable sonnait systématiquement.
– Alors, vous avez fait quoi, vous vous êtes débarrassé de votre portable ?
– Non. Mais par contre j’ai vendu ma baignoire.

Faire plaisir à sa femme

humour, blague sur les hammams, blague sur les dépenses, blague sur les couples, blague sur les portables, blague sur les arnaques, blague sur les autorisations

L’histoire se passe dans un hammam… Quelques hommes en tenue légère discutent, quand tout à coup, un portable se met à sonner :
– Allô, chéri, tu es au hammam ?
– Oui, ma chérie
– Chéri, tu ne vas pas me croire, je suis devant un magasin de fourrures, aie, aie, aie, le magasiiiin…, chéri, ils ont un vison… maaaaagnifique, de toute beauté, à un priiiiiix… incroyable…
– Combien le vison, ma chérie ?
– Donné, mon amour, donné… 5.000 €… tu te rends compte ?
– Mais tu en as déjà des manteaux ma chérie !
– S’il te plaît, chéri, il est vraiment..supeeeeeerbe !
– OK, OK… vas-y, achète-le, ton vison !
– Oh, merci mon amour, dis, je ne veux pas t’embêter, mais tu sais, en passant devant le concessionnaire Mercedes tout à l’heure, j’ai vu le dernier coupé… il est booooooo ! magnifiiiique… en plus, j’ai parlé au vendeur, celui en exposition est tout neeeeuf, intérieur cuiiir,peinture dorée…je ne veux pas abuser de ta gentillesse, mais qu’en penses-tuuuu ?
– Chérie, tu exagères, on a déjà des voitures !
– Tu m’avais promis un jour qu’on aurait un coupéééé !
– Combien, la voiture, ma chérie ?
– Tu ne vas pas me croire, mon chéri, ils nous la laissent à 100.000 €, avec toutes les options !!!
– Bon, OK, OK, on a de l’argent, vas-y… prend-la ta voiture !
– Mon amour, je t’aime, c’est merveilleux la vie avec toi. Dis, j’abuse, mais tu te souviens de notre petit voyage sur la côte d’azuuuur ? Tu te rappelles la maison des Cohen avec la piscine, le tennis, tu sais qu’elle est en vente ? Je l’ai vue en passant devant l’agence ! Et si on l’achetait pour avoir un pied-à-terre dans le suuuud ?
– J’y avais pensé déjà, oui… tu me dis qu’elle est en vente ?
– C’est vrai, chéri, tu y as pensé ? Je peux vraiment aller à l’agence ? Tu sais, elle n’est vraiment pas très chère, et quelle claaaasse !
– Combien elle vaut ?
– Ils l’ont affichée à 1,2 millions, mon amour !
– Bon, tu y vas, de toute façon, j’ai de l’argent, autant le dépenser… mais pas plus de 1 million.
– Mon amour, c’est le plus beau jour de ma vie ! Tu es merveilleux, je t’aime, vivement ce soir !
– À ce soir, ma chérie.

Le gars raccroche, lève la main et crie :
– Il est à qui, ce portable ?