La route du peintre

– Dans ma jeunesse, raconte un homme, j’allais au Louvre ou au musée d’Orsay copier les œuvres des plus grands peintres, aussi bien Watteau que Monet ou Picasso et je me répétais : « Je ferai mon chemin dans la peinture ».
– Et vous avez réalisé votre rêve ?
– En un sens, oui. Je suis employé par les ponts et chaussées pour peindre les lignes blanches au milieu des routes.

C’est marqué dessus

– Que t’est-il arrivé ? demande une femme à son mari qui gît, en piteux état, sur un lit d’hôpital.
– J’ai été pris dans une véritable tornade qui m’a projeté contre un chêne alors que je m’apprêtais à peindre une pancarte que m’avaient commandée les Ponts-et-chaussées.
– Et que devais-tu écrire sur ta pancarte ?
– « ATTENTION, VENT VIOLENT ».

Une région dangereuse

Les perles : les assurances

« C’est une région tout en virages avec le précipice à droite, alors comme vous l’imaginez je roulais bien sûr à gauche quand j’ai heurté l’adversaire qui venait en sens inverse. Voyez donc si vous pouvez faire déclarer les Ponts et Chaussées responsables. »