Au terme de sa vie

Quelques minutes avant de procéder à la crémation, l’employé des pompes funèbres vient s’asseoir à côté de la veuve en pleurs.
– Quel âge avait votre mari ? demande-t-il.
– Il avait 90 ans, répond la femme d’une voix faible. Deux ans de plus que moi…
– Vraiment ? reprend le croque-mort. Pour un peu, ça ne vaudrait pas le coup de rentrer à la maison, hein ?

Les pompes de sports funèbres

Pourquoi les employés des pompes funèbres adorent regarder les matchs de basket à la télé ?

Parce que c’est un sport où il y a beaucoup de temps morts.

Le choix du cercueil

Dans une entreprise de pompes funèbres :
– Je ne vois pas la différence entre le modèle à 2.000 euros et celui à 1.000 euros !
– Écoutez, monsieur, allongez-vous dans celui à 1.000 euros et essayez d’écarter les coudes… Vous verrez !

Le concours funèbre

Deux employés des pompes funèbres se rencontrent à la sortie d’un cimetière.
– Alors, demande l’un, qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui ?
– Une assez bonne journée : trois chênes. Et toi ?
– Moi, je n’ai fait que deux sapins.

Faire jouer la concurrence

– Alors, Docteur, demande le gendre, que pensez-vous de ma belle-mère ?
– Elle est bien malade mais je pense que nous la tirerons de là. La seule chose, c’est que, comme elle n’était pas à la Sécurité Sociale, cela vous coûtera cher.
– Combien, à peu près ?
– Comptez au moins cinq mille euros.
– En ce cas, laissez tomber : j’ai une bien meilleure offre des Pompes funèbres.