La cuisine en colonie

À la colonie de vacances, un gamin est désigné pour aller donner un coup de main à la cuisine à son camarade. Au bout d’un moment, le moniteur vient voir si tout se passe bien. À sa grande surprise, il trouve le gamin assis, les bras croisés, à côté de son camarade qui travaille.
– Ben alors, tu ne fais rien ?
– Oh que si !
– Ah, et quoi donc ?
– On s’est partagé le travail, dit le gamin. Lui, il épluche les oignons et moi je pleure.

Aucune compassion

Un vieux monsieur glisse soudain et s’affale sur le trottoir. Des témoins s’empressent de le relever. Tout va bien. Mais le vieil homme remarque un jeune garçon qui pleure à chaudes larmes.
– Voyons, mon petit, il ne faut pas pleurer. Tu vois, je ne me suis pas fait mal.
– Ce n’est pas pour vous que je pleure, dit le gamin, mais vous avez écrasé ma banane en marchant dessus !

La garce ou le salaud ?

Une brave dame se confie, presque en pleurs, à la gardienne de son immeuble.
– Vous savez, j’ai bien remarqué que cette créature qui vient de s’installer au sixième, aguiche mon mari ! Et ça me tourmente tellement, que cette nuit, j’ai rêvé qu’il était dans ses bras !
– Mais voyons, remarque la concierge, ce n’est pas grave, ce n’est qu’un rêve !
– Bien sûr, mais si dans mes rêves à moi, il est dans ses bras, qu’est-ce qu’il doit faire dans ses rêves à lui !