Le conducteur ivre

Un homme rentre en piteux état.
– J’espère que tu n’as pas bousillé notre voiture ! s’écrie sa femme.
– Hélas, si, mais, j’ai une excuse : le conducteur du véhicule qui m’a heurté violemment était complètement soûl.
– Qu’est-ce qui te permet d’affirmer qu’il était complètement soûl ?
– C’est la seule explication : il conduisait un platane.

La préférence du platane

Les perles : la justice

« J’aime les animaux. Je suis militant de la SPA, lance un automobiliste, poursuivi pour défaut de maîtrise de son véhicule. Quand je vois un chat traverser, je l’évite. Je préfère prendre un platane ! » Cela ne saurait tarder.