blague sur les plaintes

La crêpe au sarrasin

– Tu ne cesseras donc jamais de rouspéter, dit une femme à son mari. Si tu faisais un peu attention, tu aurais vu que cette prétendue crêpe au sarrasin que tu dis avoir eu tellement de mal à déglutir, en fait, c’était ta serviette.

Le mari qui buvait

Marie-Chantal, désespérée, se confie à sa copine Eléonore :
– Figurez-vous que mon mari boit comme un trou !
– Pourquoi l’avez-vous épousé si vous le saviez ?
– Mais, ma chère, je n’en savais rien jusqu’au soir où il est rentré à jeun…

Le dîner du chef

Le client d’un petit restaurant dit au garçon qui l’a servi :
– Jamais je n’ai aussi mal mangé. J’aimerais dire au chef ce que je pense de son rata.
– Ce n’est pas possible, monsieur, à cette heure-ci, le chef déjeune.
– Dans la cuisine ?
– Non, au restaurant d’en face.

Mauvaise fille

Entre beau-père et gendre :
– Beau-père, je suis toujours mécontent de votre fille. Elle est acariâtre, fainéante, coquette, dépensière…
– Vous avez raison, mon gendre. Si elle ne s’améliore pas, si elle vous met encore dans la nécessité de venir vous plaindre à moi…
– Eh bien ?
– Eh bien ! Je vous promets de la déshériter !