Et en plus voleur…

Un marabout-guérisseur a persuadé une dame qu’il peut lui faire économiser une paire de lunettes en lui appliquant un baume magique sur les yeux pendant quelques jours. Alors qu’il lui met de la pommade sur les paupières, il remarque une très jolie lampe ancienne dans un coin de la pièce. Il en profite pour la glisser rapidement dans son sac, et s’en va. Quand il revient le lendemain, il demande à la dame :
– Alors, comment vont vos yeux ?
– Ah, ça empire, répond la dame, je ne vois même plus ma lampe !

Au théâtre ce soir…

Au théâtre, l’auteur assiste à la répétition de sa dernière pièce. Tout à coup, il se lève et lance à l’acteur qui tient le rôle principal :
– Mais non, mais non, monsieur, ce n’est pas ça ! Vous n’êtes pas drôle du tout. Pourtant, je connais votre vie et je sais même que dans votre vie privée, vous êtes drôle.
– Possible, cher auteur, mais dans ma vie privée, le texte est de moi.

La critique facile…

L’auteur dramatique sort penaud de la salle de théâtre où sa pièce vient de faire un bide retentissant.
– En tout cas, dit-il pour se consoler, ils ne m’ont pas sifflé !
– Ils ne pouvaient pas, répond un ami charitable. Comment peut-on siffler pendant qu’on baille ?

L’échange de pièces

« Auteur dramatique échangerait pièce en quatre actes contre trois pièces et une cuisine. »

Pierre Dac

Une barbe à l’affiche

Une petite tournée théâtrale ambulante s’arrête dans une ville de province. Le premier rôle vient trouver le directeur :
– J’ai absolument besoin d’une avance.
– Nous verrons après la représentation de ce soir.
– Mais je ne peux pas attendre, j’ai une barbe de quatre jours, et pas un sou pour aller chez le coiffeur.
– Je regrette, mais je n’y puis rien.
– Tout de même, s’écrie l’acteur, je ne peux pas tenir le rôle de Roméo avec une barbe pareille !
– C’est vrai, reconnaît le directeur, je vais demander au régisseur de changer l’affiche. Ce soir, on jouera Barbe Bleue.