blague sur les pickpockets

18 décembre 2019 – Les Guignols de l’info

Dessin de Zaïtchick sur le spectacle des guignols qui font l'info qui distraient l'opinion pendant que le pickpocket Édouard Philippe leur fait les poches
18 décembre 2019 – Les Guignols de l’info

Pascal Prout : « Tiens, tiens, méchant syndicaliste qui veut nous priver de fêtes de Noël ! »
Spectatrice : « Pascal Prout a raison, tous ces (insérez ici une profession dont vous jalousez les avantages) sont des privilégiés. »
Spectateur : « Hé, voleur ! Mon portefeuille ! »
(caricature d’un spectacle de guignol et d’un pickpocket)

Les mains dans les poches

Au tribunal, le président demande à l’accusé :
– Vous n’avez pas honte de vous présenter devant la justice avec vos mains dans les poches ?
– Alors, où voulez-vous que je les mette, Monsieur le juge ? Je suis justement devant vous pour avoir trop souvent mis mes mains dans les poches des autres.

Publicité

Le pickpocket mondain

Le juge d’instruction :
– Comment vous ici, un pickpocket dans cette soirée mondaine ! Je vais prévenir le maître de la maison.

Le pickpocket :
– N’en faites rien : c’est lui qui m’a invité pour récupérer son argenterie dans les poches de ses invités.

Les bienfaits du malfaiteur

Un incorrigible pickpocket comparait pour la 97ème fois devant le juge des flagrants délits.
– Je vous applique le minimum de la peine si vous pouvez me citer un seul geste de votre part en faveur de vos concitoyens, dit le magistrat.
– Facile, fait le pickpocket. Voilà vingt ans que j’assure du travail en permanence à trois ou quatre policiers.