Quand on est centenaire

C’est un juif très très pieux qui alors qu’il vient d’atteindre l’âge vénérable de 105 ans et est toujours dans une forme parfaite, décide subitement de ne plus aller à la synagogue. Inquiet de ne plus voir le vieillard après tant d’années le rabbin lui rend visite chez lui. Il trouve le vieux en excellente santé et, étonné, il lui demande :
– Mais vous êtes en pleine forme ! Comment se fait-il qu’on ne vous voit plus à la synagogue ? Vous n’avez plus la foi ?

Alors le vieux lance quelques regards autour de lui, l’air soucieux, puis il dit au rabbin à voix basse :
– Vous savez rabbin, quand j’ai dépassé les 90 ans, je me figurais que Dieu pouvait rappeler à lui n’importe quand. Mais ensuite, j’ai atteint 95 ans, puis 100 puis 105. Alors maintenant je pense que Dieu est tellement occupé qu’il m’a oublié… si bien que je n’ai plus aucune envie de me rappeler à son bon souvenir…

Pourquoi buvez-vous ?

En buvant son douzième pastis de la journée, un pilier de bistrot se justifie pâteusement :
– Voyez-vous… du lundi… au jeudi… je bois… en me demandant… ourquoi je suis… sur terre… et du vendredi… au dimanche…je bois… pour m’en consoler.

Juste un petit oubli

Les perles : les assurances

« Monsieur le Directeur, dans ma déclaration d’accident que je vous ai adressée,  j’ai oublié de vous dire qu’il y avait un mort. »

Mémoire de chien

C’est Gérard le boucher qui un jour voit un chien arriver dans sa boucherie avec un porte-monnaie dans la gueule. Gérard :
– Hé mon beau chien, qu’est-ce que tu veux ? tu veux de la viande ?

Chien :
– WOUF !

Gérard :
– Oh, mais ça c’est un chien qu’il est doué ! qu’est -Ce que tu veux ? une entrecôte ?
– un steack ?
– du mouton ?

Chien :
– WOUF !

Gérard :
– Ben dis donc ! c’est un putain de chien ça .

Il met le mouton ( un morceau ) dans un sac, prend le porte-monnaie, se paye , et rend le porte-monnaie au chien. Le chien prend tout et s’en va. Gérard très intrigué décide de suivre le chien pour féliciter le propriétaire car c’est un chien vraiment bien dressé !

Le chien rentre dans un immeuble, monte au deuxième étage et arrive devant une porte, frappe deux fois avec sa patte. Quelques secondes après, un type ouvre et commence à traiter le chien de tout les noms en le frappant .

Gérard :
– Mais enfin monsieur, ARRETEZ ! C’est le chien le plus intelligent que j’ai jamais vu, vous êtes fou de le frapper comme ça !

Le type :
– LUI ! Intelligent ? vous rigolez ! Ca fait 3 fois cette semaine qu’il oublie ses clefs !