Les lectures de Bernard Pivot

Dans un cocktail littéraire, un auteur d’innombrables best-sellers rencontre Bernard Pivot.
– Ah, cher ami, lui dit-il, vous m’avez toujours snobé en refusant de m’inviter à vos émissions sous prétexte que je ferais écrire mes romans par des nègres. Avez-vous lu mon dernier livre, au moins ?
– Non, répond Pivot, et vous ?

Le journal de Vendredi Crusoë

Les perles : le Baccalauréat 2017

Sur Robinson Crusoë :
« Qui dit que c’est pas Vendredi qui a écrit ce journal, puisqu’on parle de plus en plus souvent de nègre littéraire ? »

Ronald Reagan et ses nègres

Ronald Reagan, au bout de ses deux mandats, s’était forgé une horrible réputation auprès de ses nègres chargés de rédiger ses discours.

En effet, quelle que soit la qualité du travail fourni, cela n’était jamais à son goût. Aussitôt le discours terminé, il mettait un point d’honneur après être descendu de la tribune, à hurler sur le nègre de service.

L’attitude était très peu appréciée. D’autant plus que les nègres savaient que les connaissances de Reagan en matière de discours étaient très limitées.

Un jour, le président monta à la tribune afin de prendre la parole sur un sujet particulièrement technique. Il commença à annoner la première page, puis la seconde. Enfin, il attaqua la troisième. Celle-ci avait été entièrement griffonnée par le nègre vengeur. Totalement illisible.

Dans la marge figurait la mention : « Et maintenant vieux con, démerde-toi tout seul. »