Nuit d’amour

Folles sont mes pensées envers toi, et brûlant mon désir de te serrer dans ma main, avec une soif de plaisir incontrôlable pour ce que tu m’as fait.

La nuit était chaude et calme, et j’étais dans mon lit quand, subrepticement, tu t’es approché. Tu as frôlé mon corps nu avec ton corps, sans la moindre pudeur. Tu t’es pressé contre moi et tu m’as mordu sans scrupule jusqu’à mes plus intimes recoins. Je me suis endormi. Quand je me suis réveillé, je t’ai cherché avec une ardente avidité, mais en vain.

Tu avais laissé sur mon corps et dans les draps des preuves irréfutables de ce qui s’était passé entre nous cette nuit-là.

Cette nuit, je me coucherai plut tôt pour t’attendre dans ce même lit. Quand tu arriveras, je veux t’étreindre avec fougue et impatience. Je veux te serrer avec toute la force de mes mains. Il n’y aura pas un millimètre de ton corps que mes doigts ne toucheront pas. Je n’aurai de répit que lorsque je te verrai à nouveau.

Ce n’est que comme cela que je t’éclaterai la gueule !!

Saloperie d’enculé de moustique de merde !!!!!!!!!

Le chien et le facteur

Un nouveau facteur hésite à pénétrer dans le jardin d’un pavillon de banlieue, défendu par un effrayant bouledogue.
– Ne craignez rien, lui lance la propriétaire de l’animal : je l’ai fait castrer.
– Mais, fait le jeune facteur, la seule chose dont j’aie peur, c’est d’être mordu.

Les crocs du chien qui grognait

Les perles : les assurances

« Quand le chien s’est avancé vers moi en grognant, ses crocs, que j’avais l’intention d’éviter, se sont plantés dans ma cuisse. »

Un chien bien dressé

Un banlieusard vient trouver un de ses voisins :
– Monsieur, lui dit-il, votre chien ne peut pas sentir ma belle-mère. Voilà déjà la troisième fois qu’il la mord.
– Je suis désolé, répond l’autre. J’espère que vous n’allez pas me faire un procès.
– Un procès ? Mais vous êtes fou. Au contraire, je voulais vous demander si vous accepteriez de me vendre cette brave bête ?

Une femme enragée

Une femme se fait mordre par un chien. Affolée, elle se rend chez son médecin qui l’ausculte :
– Hélas ! Madame, vous avez attrapé la rage !
– Docteur ! Donnez-moi vite un papier et un stylo !
– Vous voulez écrire votre testament ?
– Non, je fais la liste des gens que je vais mordre !