L’humour sans le sou

Les perles : la justice

Un clochard poursuivi dans une affaire de mœurs se présente à la barre.
– Vous êtes SDF ? demande la présidente.
– Non, pas du tout, technicien de l’errance !
– Sans le sou, mais avec de l’humour…

Le procès du poète

Les perles : la justice

« Ceci est nouveau : poursuivre un volume de vers ! Jusqu’à présent, la magistrature laissait la poésie fort tranquille ! Je suis grandement indigné. » Flaubert vole au secours de Baudelaire, dont six poèmes sont censurés pour outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs. « Les Fleurs du mal » ont mal aux alexandrins.

L’affaire de mœurs chevaline

Les perles : la police

Appel outré d’un éleveur : un ami fait monter son étalon sur ses juments, sans autorisation. Il espère bien que les gendarmes vont résoudre avec diligence cette délicate affaire de mœurs.

Pompier de la pudeur

Les perles : les journalistes

« André Leriche, 51 ans, comparaît pour attentat aux mœurs commis sur la personne de ses deux filles, et pour divers outrages publics à la pudeur. Leriche aurait notamment uriné dans la cheminée, éteignant le feu. »

(L’Écho Républicain, 24 juin 1953)

Une vilaine affaire de moeurs

Tandis que se déroule la cérémonie du mariage, un invité dit, à voix basse, à la mère de la mariée :
– Je suis surpris que vous ayez donné votre fille à cet individu peu recommandable.
– Comment cela ?
– Il vient de faire six ans de prison pour une vilaine affaire de mœurs.
– Le misérable ! Il m’avait dit quatre !