L’accident de sieste

Les perles : la justice

Certains magistrats pratiquent l’humour corrosif. Même à l’écrit : « Attendu que l’on ne saurait considérer comme un accident du travail le fait que, un fonctionnaire ayant mis ses coudes sur la table et sa tête dans ses mains, son menton ait cogné violemment le rebord du bureau parce que ses coudes avaient glissé… » Une enquête a été ouverte. Pour accident du farniente.

Le travail, c’est la santé…

« Les risques du métier : Son menton a soudainement quitté la paume de sa main droite posée grâce à un coude et sa tête est venue frapper lourdement le bureau. Une fois de plus, un fonctionnaire s’est tué au travail. »

Les Nuls