17 mai 2019 – Les citations sur Facebook

« C’est difficile de vérifier l’authenticité des citations sur Facebook. » (Victor Hugo)

dessin d'actualité humoristique sur les déclarations d’Olivier Dussopt
17 mai 2019 – Les citations sur Facebook

« La réforme de la fonction république est attendue par les agents. » (Olivier Dussopt)
« Plus le mensonge est gros, mieux il passe. » (Joseph Goebbels)
(caricature d’Olivier Dussopt et Joseph Goebbels)

Quand Olivier Dussopt (ex-socialiste !) se permet de raconter du gros bullshit, ça mérite bien un dessin.

Zaïtchick

Le droit au mensonge

Les perles : la justice

L’avocat aux jurés : « Il faut que vous sachiez qu’en France, l’accusé a le droit de mentir. » C’est même un exercice rhétorique que certains pratiquent avec assiduité.

3 mai 2019 – Fake news

Contrairement aux allégations du Ministre de l’Intérieur, les gilets jaunes n’ont pas attaqué l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

dessin d’actualité humoristique sur l’annonce par Christophe Castaner de l’attaque de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière
3 mai 2019 – Fake news

Christophe Castaner : « On m’aurait menti ? »
(caricature de Christophe Castaner)

La bêtise de La Fontaine

Deux pauvres fourmis sont employées au service du nettoyage de la ville. Un jour, alors qu’elles balaient le trottoir, une Rolls blanche s’arrête à leur hauteur. Le chauffeur ouvre la portière arrière, et une cigale en descend, couverte de bijoux.
– Mais je te reconnais, dit une des fourmis. Qu’est-ce que tu deviens ?
– Ça marche très fort pour moi. Mon dernier disque est premier au hit-parade, je fais le Zénith le mois prochain et c’est déjà complet. Ensuite, je pars en tournée en Amérique. A un de ces jours, les filles !

Et tandis qu’elle s’éloigne, la première fourmi, tout en se remettant à balayer, dit à sa collègue :
– Ce La fontaine, quel idiot !

Les comptes du député

Les perles : la justice

Figure élective singulière de la fin des années 1990, détenteur depuis 1993 du record de l’heure Paris-Béthune en Safrane. Devant ses juges, qui reprochent à l’élu d’avoir fourni un alibi bidon à son vieux complice Bernard Tapie, Jacques Mellick réplique : « Je suis un député révolutionnaire. Je n’ai pas de comptes à vous rendre, je n’ai de comptes à rendre qu’à mes électeurs ! » Du jamais vu dans une enceinte judiciaire. L’ex-ministre de la Mer, qui n’a pas su dire non à Tapie, s’est noyé dans un verre d’eau.