Il n’a pas tout compris

Les perles : la justice

Satisfait d’un jugement qui vient pourtant de le condamner, un prévenu se tourne vers ses juges : « Voilà un bon tribunal ! Je reviendrai ! »

Et avec un dico ça donne quoi ?

Les perles : la justice

Un expert psychiatre noie les jurés sous le flot de ses références sur les « paranoïaques », les « schizoïdes », les « schizophrènes », les « transitivistes », les « névrosés », les « persécuteurs » et autres auteurs de « crimes immotivés ». Du coup, le bâtonnier Allegrini aura ce mot : « Votre jargon fait le délice des cruciverbistes, mais l’abomination des avocats. »

Le meurtrier escroqué

Les perles : la justice

Un détenu pour meurtre, portant ostensiblement menottes aux poignets, s’est indigné publiquement des agissements d’un escroc, dont il s’est prétendu la victime directe. Ce qui n’a pas manqué de susciter l’hilarité des jurés, on s’en doute, sachant que, dans la hiérarchie des peines, l’un risque trente ans de réclusion et l’autre cinq ans de prison au maximum.

Le choix du juré

Un homme tente d’éviter d’être choisi comme juré lors d’un procès. Il dit au président qu’il veut se désister.
– Mais pourquoi ?
– Parce que, Monsieur le Président, dès que j’ai vu la tête patibulaire de ce gros individu aux cheveux gras et sales, j’ai tout de suite su qu’il était coupable !
– Asseyez-vous, dit le juge, l’individu en question, c’est l’avocat !

Équarrissage féminin

Ne dites pas :
« Messieurs les jurés, j’avoue avoir percé, raboté, scie circulé, poncé, et tronçonné ma femme, mais je voulais la quitter. »

Dites :
« Je l’ai plaqué d’équerre ! »